Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 11:54


Personne n'aura échappé, à la "une" de tous les JT et journaux gratuits dans le bus le matin, à la gigantesque et violente mobilisation interclassiste (des patrons et agriculteurs relativement aisés jusqu'aux ouvriers et ouvrières de PME) qui secoue actuellement la périphérie Bretagne, contre une mesure aussi pavée des meilleures intentions qu'enfer bureaucratique et "d'en haut" (de Paris), appelée écotaxe.n-BONNETS-ROUGES-large570.jpg

Cette mobilisation a depuis peu, plus ou moins à l'initiative du "patron" finistérien de la FNSEA (syndicat agricole historiquement lié à la droite bourgeoise) Thierry Merret [MàJ : en réalité, le collectif "Vivre, travailler et décider en Bretagne" est dirigé par une "troïka" composée de Merret, du maire de Carhaix Christian Troadec (Mouvement Bretagne et Progrès, autonomiste social-libéral) et du syndicaliste FO Olivier Le Bras, de l'entreprise en difficulté Gad : deux de centre-gauche et un de droite, donc], revêtu le bonnet rouge de la révolte bretonne de 1675 contre l'arbitraire centraliste royal de Paris (provoquée à l'époque par un nouvel impôt de Louis XIV et Colbert, frappant l'étain donc les bistrots et les restaurants, et le papier timbré indispensable aux démarches juridiques). Voilà qui confirme, s'il le fallait encore, ce que nous disons depuis des années : la "France" n'existe pas, sinon objectivement comme prison des Peuples et subjectivement comme aliénation idéologique au service du Grand Capital ; lorsque les masses se mobilisent c'est dans le cadre national des véritables nations et non pas de la "France" (qui n'en est pas une), avec des références nationales ; et pendant que les habituels jacobins "rouges" crachent leurs vomissures sur la "dimension identitaire" et/ou "corporatiste" des mobilisé-e-s (voulant soumettre les masses rurales à la "classe ouvrière" dans la plus pure veine de Trotsky), les tenants de la mobilisation réactionnaire de masse, eux, ne s'y trompent pas, comme l'ont déjà montré depuis longtemps les Identitaires (Rebeyne à Lyon ou encore... Maquisards en Dauphiné, la résistance antinazie serait-elle alors une "référence identitaire" interdite ?), et comme le montre maintenant l'officine UMP qu'est la FNSEA.

Car les souffrances populaires de cette "France d’en face", comme l’appelle un récent et plutôt bon documentaire (ou "d'à côté" pour les "chercheurs" bourgeois Serge Guérin et Christophe Guilluy, d'ailleurs à l'origine des thèses du documentaire en question), ne sont que l’expression et le résultat de la périphérisation/’provincialisation’ des Peuples sur laquelle l’État nommé "France" s'est construit pendant des siècles par et pour le capitalisme, frappant de fait la quasi-totalité de l’Hexagone (60% de la population) à l’exception (mais non sans ghettos !) du Bassin parisien et des grandes "métropoles d’équilibre" (Lyon, Côte d’Azur, Nantes, Toulouse, Bordeaux, Lille) ainsi que de quelques territoires comme l’Alsace ou la Savoie, qui jouissent de la proximité de la ‘banane bleue’ européenne : là sont les ‘campagnes’ de la Guerre populaire en Hexagone et les petits donneurs de leçons gauchistes peuvent toujours cracher dessus que cela n’y changera rien… ou plutôt si, hélas : laisser ces masses travailleuses au populisme réactionnaire et au fascisme, ce qui est une honte pour de prétendus "révolutionnaires".

Cette affaire de l'écotaxe a en réalité deux aspects :

- un aspect de bouc émissaire bien utile ; problème parmi tant d'autres dans la crise qui frappe la Bretagne, mais mis en exergue par les médias bourgeois, la droite et l'extrême-droite car servant la thèse "thatchérienne" selon laquelle le "problème de l'emploi" se résumerait aux "charges sur les entreprises" ; détournant ainsi les luttes populaires (ouvrières et petites-paysannes) vers un combat qui est avant tout celui des patrons, de la petite et moyenne bourgeoisie et des gros agriculteurs productivistes, et les liquidant dans le piège mortel de l'interclassisme ;

MAIS AUSSI

- une étincelle qui a mis le feu à la plaine (ou plutôt à la lande, en l'occurrence).

769974.jpgCar cette taxe, pour avoir été adoptée par l'ancien gouvernement sarkozyste et imposée à la majorité actuelle par un décret d'application pris la veille de la passation de pouvoirs (sachant bien que la gestion PS du dossier serait une cata), ne part pas en tant que telle de si mauvaises intentions : réduire le transport routier de marchandise, qui 1°/ pollue et 2°/ est un danger permanent pour les autres usagers de la route, surtout lorsque les chauffeurs épuisés par des centaines de kilomètres avec 30 tonnes entre les mains commencent à faire n'importe quoi. Elle vise donc, à travers la taxation du kilométrage établi par GPS (d'où les fameux portiques, pour vérifier que les camions en soient équipés), à décourager celui-ci. L'objectif étant de pousser la marchandise vers le transport ferroviaire (ferroutage) et fluvial, pour ne laisser aux camions de petit tonnage que la desserte locale : telle est l'idée. Le problème est que la bourgeoisie décide mais ne planifie rien, car telle est sa nature de classe. Dans de nombreuses régions, le réseau ferré et navigable est clairement insuffisant. Ni une ni deux, la solution est alors de réduire la taxe sur ces territoires : dégrèvement de 30% en Aquitaine et Midi-Pyrénées, et... 50% en Bretagne. La Bretagne, aujourd'hui en ébullition, est donc en fait la "région" la moins durement touchée par la taxe. De même, en sont exemptés de nombreux types de transports et notamment le transport agricole, les camions de collecte de lait etc. : les agriculteurs massivement mobilisés le sont donc contre quelque chose qui ne les touche pas directement (mais indirectement peut-être, dans la mesure où cela va encore aiguiser la "guerre des marges" entre producteurs et centrales d'achat).

Simplement voilà : tout cela s'est encore une fois fait à la manière bourgeoise. À la fois bureaucratiquement, "d'en haut", de Paris ; et de manière dérisoire car au nom de la sacro-sainte "liberté d'entreprise", on va chercher l'"incitation" par la taxation plutôt que de planifier démocratiquement la production et sa distribution de manière conforme aux intérêts des masses (dont fait entre autres partie l'environnement). Ah oui mais zut, c'est vrai : une telle chose s'appelle le SOCIALISME (le vrai, pas la gouvernance PS) et "on a bien vu", "en URSS, en Chine, en Corée du Nord et je ne vous parle même pas du Cambodge", où mènent de telles "utopies". Pures foutaises : la réalité, c'est que se tourner vers le ferroutage et le transport fluvial s'appelle une mutation technique et que, plutôt que d'investir là-dedans, les "gros" (producteurs, transporteurs, distributeurs) préfèreront payer et répercuter de fil en aiguille la taxe sur le consommateur final, qui paiera ses produits plus cher, tandis que les "petits", qui eux ne peuvent même pas songer à investir de la sorte... crèveront, tout simplement, et leurs 3 ou 4 éventuels salarié-e-s avec eux. Darwinisme économique : ainsi va le capitalisme depuis son origine. Vae victis !

Or en Bretagne, il s'est tout simplement passé que cette étincelle a rencontré une plaine ultra-sèche, ou plutôt un baril de poudre social ; comme il y a 338 ans l'impôt de Colbert sur l'étain et le papier timbré, a priori indifférent aux 3/4 de la population.

Car avant les "unes" sur les "nouveaux Bonnets rouges", il y avait, faites un effort pour vous rappeler, les "entrefilets" dans les journaux et les JT : la Bretagne est en situation de crash économique et social.

Eh oui... Jusqu'à présent, lorsque l'on mettait en parallèle les cartes INSEE du taux de pauvreté ou du taux de chômage avec celles des "provinces réputées étrangères" de l'Ancien Régime, autrement dit des terres et des peuples annexés et périphérisés dans la construction de l’État français (à l'époque c'était clair), une "province" ne "collait" justement pas : la Bretagne. Elle était systématiquement, tous départements confondus, dans les taux les plus bas, comme d'ailleurs les secteurs voisins de Vendée, Anjou, Mayenne ou Cotentin. En réalité, la misère y a historiquement été effroyable, et pas seulement sous Louis XIV, d'où l'émigration pendant tous les 19e et 20e siècles vers Paris et ailleurs. Mais la Bretagne a connu dans les années 1960-70 une sorte de "révolution verte" agricole qui en a fait, de terre où même le pain était rare (au profit de la fameuse galette de sarrasin, qui fait aujourd'hui le délice des touristes), le "poumon" du secteur agro-alimentaire tricolore. On peut en fait (plus largement) parler d'un véritable "miracle économique" dans lequel un rôle important a notamment été joué par le CELIB (Comité d'étude et de liaison des intérêts bretons), "lobby" de la bourgeoisie locale auprès du système-France créé en 1950 par des députés et autres politiciens du cru tels que René Pleven. Au niveau de l'industrie et des services, elle a bénéficié d'une foule de "politiques d'attractivité" par les élus locaux, pour tenter justement de briser sa situation périphérique en Hexagone et en Europe (Rennes est à 350 km de Paris et presque 600 de Lille et 830 de Strasbourg, les frontières Est et Nord avec la 'banane bleue' européenne ; et ensuite il reste encore 250 km jusqu'à la pointe du Finistère...), politiques qui en ont presque fait une vaste zone franche ; à mesure que la crise se renforçait, ceci a évidemment attiré de plus en plus d'entreprises (mais développé du même coup la problématique du transport). La crise a également signifié en Hexagone l'effondrement de la grande industrie au profit des petites unités de production, qui sont la morphologie économique traditionnelle de la Bretagne. Tout cela faisait finalement du Peuple breton une sorte de vaste classe moyenne : ce que ne disent pas les cartes, c'est que s'il y avait peu de pauvres (sauf chez les jeunes et les âgé-e-s), il y avait également peu de très riches ; la Bretagne avait en fait un interdécile (écart entre les 10% les plus riches et les plus pauvres) parmi les plus faibles de l'Hexagone. Elle était peuplée de ménages, salariés ou agriculteurs, indépendants ou petits employeurs gagnant entre 1300 et 1800 euros par mois et par adulte, très peu au-dessus et très peu au-dessous. Mais tout cela, on l'a vu, était circonstanciel et devait tôt ou tard s'effondrer ; la crise générale du capitalisme, qui profite souvent au début à des territoires économiquement "pas tops" auparavant, devait finir par rattraper la Bretagne : nous y sommes.

3-630x360-copie-1.jpgCes derniers temps, les luttes de classe, certes encore au niveau revendicatif seul possible sans Parti révolutionnaire, se sont multipliées. Et voilà que là-dessus vient se greffer l'écotaxe, dont l'application au 1er janvier prochain était prévue depuis son vote en 2009, mais que tout le monde avait complètement oubliée ; apportant une inquiétude supplémentaire aux travailleurs : que les entreprises soient "obligées" de la répercuter aussi sur la masse salariale, en... licenciant. Donnant par là-même l'occasion d'un coup de maître au patronat local et hexagonal, et bien sûr à la droite BBR ou autonomiste qui en représente politiquement la majorité : c'est difficile, il y a des plans sociaux ? Ben voyons, c'est (encore et toujours) la faute aux "charges" et d'ailleurs voyez, maintenant en plus on va nous coller l'écotaxe ! Voilà justifiés les plans sociaux de demain... et plus fort encore, voilà le peu qu'il reste (en Bretagne comme partout ailleurs) de travailleurs organisés pour leurs intérêts, dans des syndicats plus ou moins jaunes, embarqués derrière la lutte des patrons, les "petits" qui ont effectivement de bonnes raisons de s'inquiéter et font là connaissance avec leurs futur-e-s frères et sœurs de classe lorsqu'ils pointeront à Pôle Emploi, mais aussi les "gros", qui trouvent là une excellente manière de détourner d'eux les regards prolétaires et populaires et de faire "l'union sacrée" (et la "une" des médias, que les luttes d'entreprise contre eux n'intéressaient guère autant) sous le bonnet rouge de 1675, l'un de ces symboles si faciles à récupérer lorsque les peuples ne connaissent pas leur histoire ! Ajoutez à cela quelques bêlements des Verts, dans leur rôle de bobos parisiens qui n'en ont "rien à foutre des gens d'en bas", et les explications technocratiques de quelques énarques socialos ; le décor est complet. On a tout gagné : la gauche bourgeoise PS avec une popularité autour de 15%, la droite "modérée" à la NKM (à l'origine de la mesure) avec guère mieux, et les masses populaires se ventilant au mieux à 10% dans l'"extrême-gauche" électoraliste, 30% dans l'abstention et autant dans le vote FN ou pour des élus UMP plus ou moins "Droite populaire".

L'unique manière d'éviter une telle catastrophe, c'est que les forces avancées du prolétariat et des classes populaires de Bretagne forment le Parti révolutionnaire qui, assumant le socialisme et la libération nationale anti-périphérisation, décrypte scientifiquement les choses comme nous venons de le faire (mais mieux, étant sur place), mobilise et agrège la colère du Peuple autour de lui et POSE LA QUESTION DU POUVOIR, dans la Guerre populaire qui est fondamentalement, dans chaque État bourgeois, l'encerclement et à terme l'écrasement des Centres par les Périphéries, la Bretagne n'étant pas des moindres.

Voici à lire un article de Breizhistance sur la crise sociale que traverse actuellement le pays breton :

Doux, Gad, Tilly-Sabco, Marine Harvest, Alcatel-Lucent… À qui le tour ?

La rédaction de Bretagne-Info publie l’analyse de Joris Brouard, membre de la Gauche Indépendantiste, sur la crise économique et sociale que traverse actuellement la Bretagne.

Depuis plusieurs semaines, la Bretagne est plongée dans une crise économique, sociale et environnementale qui frappe de plein fouet son secteur industriel. Doux, Gad, Marine Harvest et autres sont autant d’usines qui ont annoncé des fermetures de sites et de vastes plans sociaux mettant en péril l’avenir de nombreux travailleurs bretons.

Pour autant ces annonces ne paraissent pas si surprenantes si on prend le temps de faire le bilan économique du secteur industriel breton en crise. En effet, l’exemple du secteur de l’agroalimentaire présenté comme le fer de lance de l’activité économique bretonne et dont les mérites ont été vantés par les différents acteurs économiques, politiques et même médiatiques bretons, a suivi la logique néo-libérale qui prévaut dans l’ensemble des industries occidentales depuis des décennies. Le modèle agroalimentaire breton que l’Etat français a imposé avec la complicité de certains acteurs bretons, repose sur un modèle productiviste à outrance et déréglementé au détriment de l’impact social et environnemental qu’il a créé sur le territoire.

Les principales causes liées à cette hémorragie du secteur agroalimentaire ne relèvent pas uniquement de la conjoncture actuelle. Des causes structurelles sont également à l’origine de ce cataclysme social. Tout d’abord, une grande partie des entreprises de l’agroalimentaire ont été détenues par de puissantes familles capitalistes ayant bâti leurs fortunes grâce à ces entreprises. Pour soutenir leur développement, les institutions libérales européennes, l’État français mais aussi les acteurs bretons, n’ont pas hésité à subventionner leur activité et favoriser le patronat aux dépens des travailleurs et de la préservation de l’environnement et sans contrepartie ni garantie pour l’avenir. Entraînant avec eux tout le secteur agricole, tuant peu à peu les petites unités de productions, les chantres de l’agro-business ont imposé leur modèle ultra-productiviste avec l’aide bienveillante de leurs alliés de la grande distribution et des transports.  

Lire la suite...

 

À lire aussi ABSOLUMENT :

Pourquoi la Gauche Indépendantiste manifestera samedi 2 novembre à Quimper ?

 

16-640x310

 

     breizh gwenhadu komunourmaoc 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Servir_Le_Peuple - dans Peuples en lutte
commenter cet article

commentaires

Pascal 10/11/2013 17:41

Étrange l'évolution du PCMLM qui s'est longtemps targué d'être le seul parti français à soutenir l'indépendance de Breizh, Euzkadi et Corsica.
A l'origine, malgre les éloges de Staline, son idéologie paraissait assez proche de la GP. Aujourd'hui, il parait plus proche du régime nord-coréen (même si je suis plutôt d'accord avec son texte
sur les 343 salauds).
De même, dire qu'à moins d'être agréé PCMLM, tout anticapitalisme serait a priori suspect d'antisémitisme est surprenant. Cela veut il dire que quelque part, capitalisme et judaïsme seraient liés ?
Accuser Stéphane Hessel d'antisémitisme, il fallait le faire ! De quoi se poser des questions là encore...

Servir_Le_Peuple 12/11/2013 11:44



Sur le premier point, le 'p''c'mlm' d'aujourd'hui est tout simplement très différent de celui qui écrivait cela à l'époque (Manuel d'Economie Politique).


Tes autres remarques sont judicieuses en effet. Il y a là une manière de partir du postulat que l'on prétend rejeter. Tout comme le sionisme partait du postulat antisémite de l'impossibilité pour
les juifs de cohabiter avec les peuples européens.



Présentation

  • : Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • : Retrouvez SLP sur son nouveau site http://servirlepeupleservirlepeuple.eklablog.com/ Servir Le Peuple est un média COMMUNISTE RÉVOLUTIONNAIRE, marxiste-léniniste-maoïste, visant par la RÉFLEXION, l'INFORMATION et l'ÉDUCATION POLITIQUE ET CULTURELLE de masse à favoriser la renaissance du mouvement communiste révolutionnaire dans l'État français et le monde francophone.
  • Contact

Les articles des derniers mois :

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

DOSSIER PALESTINE (conflit de juillet 2014) :
Sionisme, islamisme et ennemi principal : quelques précisions
Post-scriptum important : le cas Feiglin
Le sionisme, "fils de France"
Au cas où il serait utile de le préciser...
Deux clarifications importantes
Flash info en direct : ils ont semé la hoggra, ils ont récolté l'Intifada !
Flash info - importance haute : la manifestation pro-palestinienne de demain à Paris est INTERDITE
Le problème avec la Palestine...
Grande manif contre les crimes sionistes à Paris (13/07)
Magnifique manifestation pour la Palestine à Tolosa, capitale d'Occitanie occupée
Petites considérations sur le sionisme et l'identification-"obsession" palestinienne
Considérations diverses : une mise au point nécessaire sur nos positions internationalistes et aux côtés des Peuples

juin 2014

POSITION DES COMMUNISTES RÉVOLUTIONNAIRES DE LIBÉRATION OCCITANE SUR LES ÉLECTIONS MUNICIPALES ET EUROPÉENNES DES PROCHAINS MOIS

L'affaire Dieudonné-Valls :
Plutôt bon article sur la ‘Déclaration de guerre de la République à Dieudonné’ (la pseudo-controverse réactionnaire entre l’antisémite dégénéré et les gardiens du temple républicain)
Quelques mises au point complémentaires (et conclusives) sur la ‘‘question Dieudonné’’ (et Dreyfus, le Front populaire, l’antisémitisme etc.)
Réflexion théorique : loi Gayssot, lois antiracistes et "mémorielles", "antifascisme" bourgeois etc., quelle position pour les communistes ?

Dossier Breizh :
Breizh : comment l'étincelle écotaxe a mis le feu à la lande
"Esclave", "identitaire", chouan, cul-terreux arriéré de service : pour paraphraser Césaire, "n'allez pas le répéter, mais le Breton il vous EMMERDE"
Considérations diverses – en guise de ‘‘petit debriefing’’ de ces derniers mois : Bretagne, fascisme, ‘‘Lumières’’ et Kaypakkaya… (point 1)
Considérations diverse (26/11/2013) : eh oui, Servir le Peuple a toujours quelques petites choses à vous dire ;-) (point 1)
Appel de la gauche indépendantiste bretonne (Breizhistance) pour le 30 novembre (avec notre critique de la position du ROCML)
Le Top Five des drapeaux qui n'ont PAS été inventés par un druide nazi  (mortel !)
Et en guise (provisoire) de conclusion : La Gauche indépendantiste bretonne revient sur la mobilisation de Karaez/Carhaix

Comité de Construction du PCR des Terres d'Òc : Déclaration du 11 Novembre

La phrase du moment :

"La tyrannie cessera parmi mon peuple ; il n'y aura que liberté, liberté toute nue, sans déguisement. Bouleversements d’États entiers : je les renverserai de fond en comble, il n'y aura rien de reste. Il va y avoir de terribles renversements de conditions, de charges et de toutes choses. Je veux faire un monde nouveau, je veux tout détruire. Je veux appeler à moi la faiblesse, je veux la rendre forte. Pleurez gens du monde, pleurez grands de la terre, vos puissances vont tomber. Rois du monde, vos couronnes sont abattues !"

Élie Marion, "prophète" et guérillero camisard cévenol, 1706.

Amb l'anma d'un Camisart, Pòble trabalhaire d'Occitània endavant !

 

Recherche

Liens

État français : 

Quartiers populaires - Colonies intérieures :

Peuples en Lutte (Hexagone) :

Autres pays francophones :

Internationalisme :

Castillanophones (État espagnol et Amérique latine) :

Lusophones (Brésil & Portugal)

Italophones :

Anglophones (Îles Britanniques & Amérique du Nord)

Germanophones et scandinaves : 

À l'Est, du nouveau : 

Grèce :

  • KOE ('maoïsant', allié à la gauche bourgeoise SYRIZA, en anglais) [dissous dans SYRIZA en 2013, publie maintenant Drómos tis Aristerás, en grec]
  • KKE(m-l) (marxiste-léniniste 'maofriendly', partie en anglais, le reste en grec)
  • ANTARSYA (Coordination de la gauche anticapitaliste pour le renversement, avec des trotskystes, des 'maos' etc., en grec)
  • ANTARSYA - France (site en français)
  • Laïki Enotita ("Unité populaire") - France (en français et en grec, scission anti-capitulation de SYRIZA, pour s'informer)
    EKKE (Mouvement communiste révolutionnaire de Grèce, 'maoïsant' et membre d'ANTARSYA, présentation en anglais, le reste en grec)

Karayib (Antilles-Guyane) & Larényon (Réunion) okupé : 

Monde arabe / Résistance palestinienne :

État turc / Kurdistan : 

  • Maoist Komünist Partisi (PC maoïste de Turquie/Kurdistan-Nord)
  • DHKP-C (ML, tendance 'guévariste')
  • TKP/ML (maoïste)
  • MLKP (ML, site francophone)
  • ATİK (Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe, maoïste, en anglais)
  • Nouvelle Turquie (information et soutien à la Guerre populaire et aux luttes, en français) [ancien blog]
    Nouvelle Turquie (nouveau site)
  • YPG (Unités de Protection du Peuple, Kurdistan "de Syrie", en anglais)
    PKK (Kurdistan "de Turquie", site en anglais)
    PYD (Parti de l'Union démocratique, Kurdistan "syrien", site en anglais)
    ActuKurde (site d'information en français)

Afrique :

Asie & Océanie :

Antifa :

Action Antifasciste Bordeaux (plus mis à jour, mais "cave aux trésors")

AA Alsace (idem)

Union Révolutionnaire Antifasciste du Haut-Rhin (URA 68, page Facebook)

Collectif Antifasciste Paris - Banlieue

Action Antifasciste Paris - Banlieue

Montpellier Antifa

Collectif Antifasciste 34

Collectif Antifasciste Rennais (AntifaBzh)

Cellule Antifasciste Révolutionnaire d'Auvergne (CARA, page Facebook)

Carcin/Quercy Antifascista (page Facebook)

Occitània Antifascista (page Facebook)

Breizh Antifa (page Facebook)

Perpignan Antifa (page Facebook)

Action Antifasciste de Pau

Union Antifasciste Toulousaine

Ipar Euskal Herria Antifaxista (Pays Basque du Nord antifasciste)

REFLEXes - site d'informations antifascistes

La Horde, portail d'information antifa

Rebellyon - rubrique "Facho"

Redskins Limoges

Droites extrêmes - blog Le Monde (site d'information bourgeois bien fourni, parfait pour le "watch")

Document : Ascenseur pour les fachos (série de 6 vidéos Youtube, Antifascisme.org, site social-démocrate)

 

Guerre pop' - Asie du Sud :

Inde Rouge (nouveau site "officiel" francophone)

Comité de Soutien à la Révolution en Inde

Comité de solidarité franco-népalais

Fil d'actu "Inde - Népal" du Secours Rouge - APAPC

J. Adarshini (excellent site en français)

Revolution in South Asia (en anglais)

Maoist Resistance (guérilla maoïste indienne - en anglais)

NaxalRevolution (Naxalite Maoist India, en anglais)

Banned Thought (en anglais)

Indian Vanguard (en anglais)

The Next Front (Népal - anglais)

Signalfire (sur la GPP en Inde et aux Philippines, le Népal et les luttes populaires dans le monde - en anglais)

Communist Party of India (Marxist-Leninist) Naxalbari (a fusionné avec le PC d'Inde maoïste le 1er mai 2014)

New Marxist Study Group (maoïste, Sri Lanka)

Parti communiste maoïste de Manipur (page Facebook)

 

Guerre pop' - Philippines :

Philippine Revolution (en anglais)

The PRWC Blogs

(tous deux remplacés apparemment par ce site CPP.ph avec notamment les archives d'Ang Bayan, l'organe officiel du Parti)

Solidarité Philippines

Fil d'actu "Philippines" du Secours Rouge - APAPC

 

Guerre pop' & Luttes armées - Amérique latine :

CEDEMA - actualité des mouvements armés en Amérique latine (+ qqs documents historiques)

 

Nuevo Peru (Pérou, basé en Allemagne, en castillan et allemand principalement)

Guardias Rojos (Pérou, page FB)

Fil d'actu "Amérique latine" du Secours Rouge - APAPC

Archives

Autres documents théoriques

 

Récapitulatif des "grandes thèses" de Servir le Peuple


À lire également, les Considérations Diverses, petits "billets" trop courts pour faire un article et donc regroupés par trois, quatre ou plus, exprimant notre CONCEPTION DU MONDE sur toute sorte de sujets. 


En finir avec la 'France', appareil politico-militaire et idéologique de nos oppresseurs ! (1) et (2) 

En finir avec la 'France' (3) : l'État bourgeois contemporain et nos tâches

Même étude sur l'État espagnol (1 et 2) ; le Royaume-Uni (1 et 2) et l'Italie.

 

APRÈS 8 SÈGLES… (Huitième centenaire de la bataille de Muret 1213 & DÉCLARATION FONDATRICE de notre Comité de Construction du PCR-Òc)

 

V. I. Lénine : "Il y a deux guerres" 

 

Le 18 Juin, une date symbolique pour les fascistes


Réflexion sur la déviation ouvriériste – Avant-propos

Réflexion sur la déviation ouvriériste : la classe ouvrière, le prolétariat et la révolution. 


Sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Rectificatif sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Encore une fois sur le "Bloc populaire" et la QUESTION ELECTORALE


Harry Haywood contre la Théorie des Trois Mondes et les dérives réactionnaires des « prochinois »


TKP(ML) : On ne peut pas être communiste sans défendre le maoïsme


La Question nationale au 21e siècle 

Considérations diverses : un (gros) pavé sur la Question nationale...

Clarification sur l'encerclement du 'Centre' par la 'Périphérie'

 

Pour comprendre la Tempête arabe, avoir une analyse de classe correcte de la situation

(n)PCI : La révolution démocratique anti-impérialiste des pays arabes et musulmans

 

2011 : un point indispensable sur le fascisme et l'antifascisme pour les années à venir

 

Thèses fondamentales pour la construction partidaire


Sur le processus révolutionnaire

Sur le processus révolutionnaire (2) : vers le communisme

 

La "négation de la négation" et le maoïsme


Considérations diverses : Sur la question du SECTARISME

 

(Conception du monde) Le Parti révolutionnaire : ARTISAN conscient... ou 'accompagnateur contemplatif' du mouvement historique ?


Sur la 'révolution permanente' et le trotskysme

 

Le 'centre mlm' de Belgique, la Guerre populaire et le (n)PCI (sur la stratégie révolutionnaire en pays impérialiste) ; et dans la continuité :

Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (1ère partie)

et Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (2e partie)

 

 

Sur le document "Expériences, débats et perspectives" du PC d'Équateur - Comité de Reconstruction, adressé au Mouvement communiste international

 

EXCLUSIF : Lotta Continua - "Prenons la Ville !" (1970) [avec un salut rouge et fraternel à l'AA Bordeaux ]


Manifeste Programme du (n)PCI

Présentation

du chap. 1 du Manifeste pour les lecteurs/trices francophones (valable pour tout le Manifeste)

 

(Chapitre I): PDF - WORD

 

Le Plan Général de Travail ((n)PCI)

 

 MANIFESTE COMPLET

(version non-définitive ; chap. 4 et 5 pas encore validés par les camarades italiens)

 

IMPORTANT pour la compréhension du Manifeste :

La crise actuelle, une crise par surproduction absolue de capital (en PDF)

article de 1985 paru dans Rapporti Sociali n°0

[en bas de la page en lien, icône
PDF - Télécharger le fichier pour télécharger le document]

Autres analyses d'actualité

Sarkozy en Chine : ramener le "péril jaune" dans le "droit chemin"

L'accord Iran-Turquie-Brésil, dans la droite ligne de la visite de Sarkozy en Chine

Turquie, Iran, Kurdistan, Israël : qu'en est-il ?


L'expulsion des Rroms, un nouveau (grand !) pas dans la mobilisation réactionnaire de masse


Nouvelle crise : deux Présidents en Côte d’Ivoire


Chute de Ben Ali : une victoire pour les masses


Pour la "petite" histoire : Marine Le Pen succède (comme prévu) à son père.

Retour sur les cantonales : des signaux déterminants pour l'avenir

Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Ce qui a merdé en Libye...


Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Palestine : Derrière l'accord Hamas-Fatah, la Tempête arabe ?


Situation décisive au Népal 

En matière de conclusion sur la situation au Népal, et ses répercussions dans le Mouvement communiste international 

Questions-réponses sur la situation au Népal

 

Discussion sur la "gauche" en Amérique latine et la bourgeoisie bureaucratique

 

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria : l'analyse d'un communiste abertzale

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 2e partie

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 3e et dernière partie  

 

 

Considérations du 01/10/2012 : Copé, "droite décomplexée", montée du fascisme et islamophobie

Considérations diverses : Encore une fois sur la question du fascisme (22/10/2012)

Considérations diverses (26/10/2012) : 'traditions' politiques bourgeoises et fascisation ; question nationale et identitarisme ; 'émergentisme' et islamophobie

 

Considérations diverses (19/01/2013) : Retour sur la situation au Mali (osons le "cosmopolitisme" et la "géopolitique" !)

 

Mort d'Hugo Chávez au Venezuela


Considérations diverses 03-2013 - et un peu de polémique/critique, ça fait pas de mal ! (sur Chavez, le 'bolivarisme', le 'fascisme' de celui-ci et autres choses...)


Sur le capitalisme bureaucratique des pays dominés et le prétendu 'fascisme' de certains régimes réformistes bourgeois


La tragédie de Lampedusa est un crime impérialiste de plus contre l’humanité

Autres articles historiques

 

25 avril 1945 : le Peuple italien terrasse le fascisme

25 avril 1974 : la Révolution des Oeillets met fin au salazarisme

 

24 mars 1976, noche negra de Argentina : pour ne jamais oublier

La dictature militaire argentine de 1976 - 1983

 

Pierre Mulele, héros et martyr d'Afrika


Thomas sankara, leader d'un authentique processus révolutionnaire

Le 15 octobre 1987 tombait thomas sankara, le "che" africain 

 

Etudions l'histoire de la Révolution chinoise


Bref panorama historique révolutionnaire des Amériques


Quand Argala répondait (par anticipation) à certaines "lumières éclairées" du "marxisme" le plus social-chauvin...


Document historique : Déclaration "Aux Peuples d'Amérique latine" par la Junte de Coordination Révolutionnaire (Tupamaros-MIR-ELN-ERP) - 1er novembre 1974


35 ans après le coup d’État pro-soviétique, les peuples d'Afghanistan continuent de résister héroïquement aux envahisseurs impérialistes


Grande étude historique : du païs à la Commune populaire, de la communauté populaire précapitaliste à la société communiste

Illustration de la théorie par un exemple historique : la Guerre des Demoiselles en Ariège

Et en guise de récapitulatif/synthèse : Considérations diverses sur les États, les Nationalités, la Subsidiarité et le Pouvoir populaire ; ici (point 1) : Considérations diverses – fin octobre 2013 : État et révolution bourgeoise et ici : Considérations diverses : 1/ Le cœur des nations est aujourd’hui le Peuple