Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 04:55

 

Source

 

Aujourd’hui, nous nous retrouvons à écrire notre contribution à la JIPR-2011 juste au moment où se déroule une guerre d’agression impérialiste contre le peuple libyen, guerre qui voit l’impérialisme italien parmi ses principaux protagonistes. Celui-ci a construit son propre rôle impérialiste au niveau mondial en sautant dans le char des USA sur tous les fronts, de l’ex-Yougoslavie à l’Irak et à l’Afghanistan. De plus, aujourd’hui, il se trouve engagé en première ligne, et dans un rôle de premier plan, dans l’agression contre la Libye; et ce pour réaffirmer que c’est à lui que revient l’exploitation des énormes réserves pétrolières de ce pays.

La bourgeoisie impérialiste a été ‘obligée’ de s’y engager en raison de l’envahissement impérialiste des USA, de la Grande-Bretagne et surtout, de la France. Celle-ci, en instrumentalisant la révolte populaire contre Kadhafi et en allant jusqu’à asservir la direction politique représentée par le CNT (Conseil National de Transition) a pour objectif de lui arracher le gros morceau.

Ce morceau est fort appétissant, étant constitué d’énormes réserves de pétrole de très bonne qualité et encore à exploiter. C’est la raison pour laquelle de nombreux Etats se rangent du côté de l’OTAN dans la manoeuvre de destruction de la Libye, avec en ligne de mire, la future répartition. Pour l’impérialisme français, ceci s’ajoute à l’opportunité de réaffirmer et de renforcer sa zone d’influence en Afrique, celle-ci étant mise en discussion par la politique d’autonomie économico-financière africaine poursuivie par le régime libyen.

Par contre, pour l’impérialisme italien, l’enjeu consiste en la défense, vis-à-vis des autres vautours impérialistes, de sa position de premier partenaire commercial qu’il était en train d’atteindre en Libye avant le déclenchement du conflit. Cette position, il ne peut la préserver qu’en contribuant à l’actuelle dévastation, aux tueries indiscriminées et au pillage.

Laissons aux hypocrites la volonté de croire que les impérialistes bombardent réellement pour sauver les révoltés contre Kadhafi. C’est justement en raison du réseau de rapports économiques, déjà tissé par le gouvernement de centre-gauche (Prodi) et porté à son terme par Berlusconi, avec Kadhafi (pour l’exploitation des ressources libyennes et pour l’investissement de capitaux italiens dans les infrastructures), que l’on a assisté, dans les premiers moments de l’agression, aux flottements de la fraction impérialiste berlusconienne aujourd’hui au gouvernement.

Ces flottements sont par contre inexistants dans la fraction impérialiste de l’opposition, c’est-à-dire dans le Parti Démocratique, brameuse de démontrer ses plus grandes clairvoyance et crédibilité dans la représentation des intérêts stratégiques italiens au sein du camp occidental, et d’ainsi se proposer à la future direction du pays. Dans ce but, le Parti Démocratique n’a pas hésité une seule seconde à demander l’intervention immédiate contre Kadhafi, en s’alignant totalement sur la défense instrumentale des insurgés. Pour compléter ce sanglant tableau, on ne pouvait rien trouver de mieux que les trois centrales syndicales, GGIL-CISL-UIL. En surmontant les divisions des derniers mois, elles se sont retrouvées unies, en parfait style chauviniste, dans la célébration du 1er mai à l’enseigne de l’Unité d’Italie (150ème anniversaire juste au moment où le gouvernement a opérativement décrété les bombardements sur la Libye.

Dans un tel contexte, s’opposer par tous les moyens à son propre impérialisme pour arrêter les bombardements sur le peuple libyen et démasquer les fausses oppositions qui se taisent face à cette barbare agression devient la tâche principale de tout communiste, révolutionnaire, de chaque sincère anti-impérialiste. Ce faisant, nous devons considérer que les possibilités de victoire contre l’impérialisme dans ce contexte libyen sont limitées par la présence d’un régime qui, ayant gouverné de façon autocratique dans le passé récent, n’est pas en condition d’unir les masses et de les porter à la victoire. Comme le disent les camarades du Parti Communiste d’Inde (Maoïste): "Seuls les gouvernants qui répondent aux aspirations démocratiques du peuple et qui s’unissent à lui pour s’opposer sans équivoque à l’impérialisme peuvent défendre et préserver l’indépendance et la souveraineté de leur pays. Tout gouvernant, Kadhafi ou n’importe qui d’autre, qui s’appuie sur un pouvoir autocratique au-dessus de son peuple ne pourra jamais combattre inconditionnellement l’impérialisme. Il ne pourra pas unir son peuple contre l’impérialisme". (Communiqué du C.C.- CPI(M), 31 mars 2011). C’est une considération de cette sorte que les communistes doivent avoir, sans pour autant amener au désengagement ni à la diminution de notre engagement ferme, clair et résolu dans le camp des forces qui aujourd’hui, dans cette situation particulière et spécifique, résistent et combattent contre l’agression impérialiste. [Désaccord de SLP sur ce point : si les cliques dirigeantes antipopulaires sont incapables de résister victorieusement à l'impérialisme, pourquoi souhaiter leur victoire ? Le Peuple irakien a montré, cette dernière décennie, sans besoin de remonter à 1920, qu'on peut "lâcher" un régime ennemi du Peuple (serviteur zélé de l'impérialisme devenu sa "bête noire"), pour ENSUITE combattre héroïquement les "libérateurs" impérialistes (et même remporter politiquement la victoire : car plus personne ne parle de "Grand Moyen-Orient" dans les officines washingtoniennes...). Ce serait comme souhaiter la victoire de l'Empire espagnol à Cuba et aux Philippines (1898), la victoire des Ottomans au Machrek en 1914-18, ou la victoire des Bourbons de Naples contre Garibaldi en 1860 (les Italien-ne-s comprendront)...]

Cette nouvelle guerre de pillage s’insère dans le contexte général actuel de crise économique des vieux pays impérialistes (USA-UE-Japon), crise qui s’est déclenchée suite au crack financier de 2007 et qui, à partir des USA, s’est propagée dans le monde entier. Pour en amoindrir les effets, et sauver ainsi les colosses financiers (‘trop grands pour faire faillite’), ceux-là même qui ont provoqué la crise, les Etats ont fait exploser leurs dettes publiques à un degré jamais connu auparavant. Leurs redressements passe par les énormes sacrifices imposés aux masses travailleuses et populaires, quand on n’arrive pas au bord de l’abîme dans le cas de pays capitalistes plus faibles, comme on le voit avec la Grèce.

C’est cela, la méthode adoptée par les requins de l’économie afin de décharger les coûts de la crise provoquée par leur même système de putréfaction. La voie de sortie de la crise, poursuivie par les différents impérialismes, passe par la recherche acharnée de plus grandes marges d’exploitation, par le contrôle des sources de matières premières et des marchés internationaux; tout cela ne faisant que déguiser les contradictions, toutes les contradictions. Celle entre les vieux impérialismes, et celle entre ces derniers et les nouveaux venus (les BRIC); ce qui laisse entrevoir à l’horizon les lueurs d’une nouvelle guerre mondiale inter-impérialiste, déjà soutenue par la nouvelle course aux armements.

La contradiction impérialisme/peuples opprimés qui, à l’évidence, est la contradiction principale au cours de cette phase, se manifeste soit par des guerres d’agression (Irak, Afghanistan, Libye), mais surtout par la nouvelle vague de révoltes à caractère démocratico- bourgeois dans la plus grande partie du monde arable. Le principal aspect positif de ces révoltes est l’émergence du protagonisme des masses arabes qui, avec détermination et au prix de centaines de vies, veulent virer les régimes qui durant des décennies ont vendu leur pays à l’impérialisme. Ces révoltes constituent sûrement une première victoire, par la mise en mouvement des grandes masses populaires et parmi elles, des centaines de milliers de jeunes ayant une grande disponibilité et potentialité révolutionnaire, ainsi qu’en faisant sauter la chape de plomb des régimes. Mais elles ne sont aussi que les prémices de processus qui s’annoncent longs et disputés, dont les issues ne sont nullement assurées.

Les chutes de Ben Ali et de Moubarack n’ont pas encore sérieusement ébranlé les régimes, d’autant plus que, très dangereusement, ce sont maintenant les armées qui maintiennent le pouvoir.

Et les révoltes qui se poursuivent au Yemen, au Bahreïn, en Syrie, en Jordanie, etc, n’ont même pas encore arraché ce premier résultat.

En tout cas, ces explosions de masses sont déjà un exemple et une impulsion pour la lutte anti-impérialiste partout dans le monde, et par leur lutte pour la démocratie et la liberté, elles créent un contexte favorable à la réémergence d’organisations et de partis communistes (ce que l’on entrevoit déjà). C’est de la plus grande importance puisque nous croyons qu’en ces révoltes subsistent principalement deux facteurs de faiblesse, facteurs qui les exposent aux compromis et aux manipulations de l’impérialisme, comme cela se passe en Libye. Précisément :

1. La relative fragilité des Partis communistes et des forces révolutionnaires suite à des décennies de terribles répressions. Toutefois, apparemment, les révoltes régénèrent déjà ces forces, justement parce qu’on les reconnaît comme étant celles qui sont authentiquement hostiles au compromis avec l’impérialisme, et donc, en condition de porter le processus révolutionnaire démocratique à son terme.

2. Le fait que ces révoltes n’aient pas de de guide clair, réellement indépendant des régimes et des longues chaînes de l’impérialisme, à savoir une direction politico-idéologico-militaire révolutionnaire, même si de caractère démocratico-bourgeois.

Et enfin, partout dans le monde, s’aiguise également la contradiction capital/travail, la contradiction fondamentale du mode de production capitaliste, par la généralisation de l’attaque des acquis historiques de la classe ouvrières et des masses populaires en termes de salaire, d’horaire, de déstructuration du marché du travail, de l’Etat social (prévoyance, santé, éducation, etc).

Les attaques communes, et sous des formes presque identiques, de tous les pays impérialistes, contre lesquels se lèvent toujours plus souvent des mobilisations ouvrières, prolétariennes, de jeunes et étudiants, ayant souvent aussi des formes de violences et des contenus prolétariens qui avancent des niveaux d’antagonisme face au capital et à son système. C’est ce qui se passe en Grèce où, depuis un long moment maintenant, les masses se mobilisent contre leur gouvernement et contres les institutions financières européennes qui sont à l’origine des lourdes mesures d’austérité qui sont en train de couler le pays. Tout comme en Espagne, où depuis des jours, des centaines de milliers de jeunes sont descendus dans la rue, contre la crise, les mesures anti-populaires de leur gouvernement et un chômage qui est un des plus élevés d’Europe.

Dans notre pays, nonobstant la situation arriérée des forces révolutionnaires ainsi que l’oeuvre incessante des réformistes pour contrer l’explosion des contradictions en appelant au respect de la légalité bourgeoise, la classe ouvrière, le prolétariat et quelques secteurs petit-bourgeois, frappés par la crise, font éclater leur colère et luttent. On a ainsi vu le niveau atteint par la lutte des lycéens-étudiants et des travailleurs de l’éducation contre la ‘réforme’ Gelmini, par les luttes des immigrés contre les centres de rétention et contre le chantage au permis de séjour/travail, et encore le niveau atteint par la lutte du peuple de Sardaigne, étranglé par la crise et la fiscalité, et par les populations qui se battent contre les dévastations et les exploitations sauvages du territoire.

Il y a l’affrontement de longue durée, chez Fiat qui dirige le front capitaliste contre la classeouvrière, par ailleurs désarmée et souvent acculée à la capitulation par la ligue collaborationniste des réformistes. Un affrontement qui se poursuit par le biais du modèle ‘UsineItalie’, l’augmentation de productivité et l’exploitation, et qui est également marqué par un saut qualitatif dans la répression interne à l’usine. En ce sens, elle vise à empêcher tout conflit, même ceux qui sont avancés par les réformistes (et ici, on voit les mesures qui frappent la FIOM - organisation de métallos CGIL), en attaquant frontalement le droit de grève et en réduisant les droits de représentation syndicale aux organisations qui se soumettent explicitement à ces nouvelles règles (à travers l’artifice de constitution de la ‘New Company’, par laquelle on fait sauter les vieilles garanties).

Enfin, si hier la bourgeoisie utilisait la tactique du ‘bâton et de la carotte’, aujourd’hui, elle se contente du premier, marquant ainsi un nouveau niveau dans la lutte de classe.

Cette situation ne pourra trouver son issue que quand le prolétariat et la classe ouvrière se dégageront des structures bourgeoises intégrées en leur sein: les syndicats et partis soumis aux intérêts capitalistes. Et seulement alors on construira l’instrument fondamental pour l’attaque contre le pouvoir capitaliste, à savoir le Parti Communiste dans l’unité politico-militaire, à condition pour cela de relancer le processus révolutionnaire. Processus qui, en cassant la subordination au système capitaliste et à son apparat politico-institutionnel, pose concrètement l’objectif de son renversement historique.

Dans cette perspective, nous croyons qu’il est nécessaire de tirer les leçons, outre de l’histoire du mouvement révolutionnaire de notre pays, mais aussi des avancées du mouvement révolutionnaire international que sont les Guerres Populaires Prolongées en cours dans certains pays du Tricontinent, dirigées par des partis communistes maoïstes. Et tout particulièrement de la GPP en Inde, dirigée par le CPI(maoïste), autant en raison des niveaux atteints que parce qu’elle se déroule dans une puissance émergente qui fait aussi ses premiers pas en tant que nouvel impérialisme sur l’échiquier mondial.

Toutes ces contradictions, aiguisées par la crise économique, poussent l’impérialisme à encore plus d’agressivité. Soit sur le front mondial, par ses guerres de pillage, soit sur le front interne, par la répression directe des luttes et l’incarcération des avant-gardes de classe et des révolutionnaires, communistes et anarchistes - comme dévoilé ces derniers mois par l’enchaînement des enquêtes, des rafles, l’imposition de mesures de contrôle. La recrudescence répressive doit être assumée comme une dimension inhérente à l’affrontement, en tant qu’aspect de la lutte qui, par sa détermination et ses modalités, entre en rupture avec l’ordre social bourgeois. Pour faire face à l’anti-impérialisme qui surgi partout dans le monde - et qui fait ressortir combien l’impérialisme est aujourd’hui l’ennemi principal de tous les peuples - les USA et leurs laquais ont utilisé, entre autres moyens, la dissémination de prisons légales et secrètes à travers le monde.

En tant que Collectif des Prisonniers Communistes ‘Aurora’, depuis l’intérieur des prisons d’un pays impérialiste protagonistes sur tous les fronts de guerre, nous voulons revendiquer notre contribution à hisser haut le drapeau de la lutte pour le communisme et notre solidarité humaine à tout(e)s les prisonnier(e)s du monde qui luttent contre l’impérialisme, sur les traces de la résistance héroïque des 300 prisonnier(e)s communistes du Pérou, brutalement massacré(e)s en 1986. C’est grâce à eux/elles si aujourd’hui, tout(e)s les révolutionnaires emprisonné(e)s du monde trouvent, dans la célébration de cette importante journée, un fort moment d’unité. Elle est importante parce qu’en elle, nous réaffirmons tous les contenus antagonistes et de guerre qui opposent les peuples et le prolétariat international à l’impérialisme.

Nous voulons enfin réaffirmer avec force notre positionnement de classe en soutien au peuple

libyen et à sa résistance face aux bombardements de l’impérialisme: en soutien aux masses arabes en révolte contre les fantoches de l’impérialisme dans la mesure qu’elles ne se fassent pas instrumentaliser par l’impérialisme lui-même dans ses manœuvres pour rasseoir sa domination; en soutien à toutes les GPP en cours sur le Tricontinent qui donnent l’exemple et maintiennent concrètement vivante la voie de la révolution prolétarienne pour la conquête du pouvoir; en soutien, encore, à tout(e)s ceux/celles qui, dans les métropoles impérialistes, résistent à la crise, à ses coûts déchargés sur les masses populaires, en souhaitant la recomposition la plus rapide possible des rangs révolutionnaires en des Partis Communistes reconstruits en fonction de la conquête du pouvoir, en suivant et en mettant en œuvre la stratégie universelle de GPP.

 

VIVE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DU PRISONNIER RÉVOLUTIONNAIRE !

 

MORT À L’IMPÉRIALISME ET À SES LAQUAIS, LIBERTÉ AUX PEUPLES !

 

AUX CÔTÉS DE LA RÉSISTANCE POPULAIRE LIBYENNE ET DES RÉVOLTES ARABES !

 

POUR LA RÉVOLUTION ! POUR LE COMMUNISME !

 

Mai 2011

 

Collectivo Comunisti Prigionieri ‘L’Aurora’

Bortolato Davide

Davanzo Alfredo

Latino Claudio

Toschi Massimiliano

Sisi Vincenzo

 

Nous mentionnons cette déclaration suite à la mort du camarade Luigi, survenue le 23 mai 2011.

 

UN CAMARADE EST MORT EN PRISON

Luigi Fallico était un camarade incarcéré depuis deux ans dans la section spéciale de Sienne. La sienne, c’est une mort de prison: la négligence et l’abandon sanitaire, sciemment poursuivis, produisent des homicides. Et c’est le sort de nombreux détenus. A celà, dans le cas de Luigi, se rajoute la prédisposition de l’Etat à éliminer ses opposants. Nous savons que c’est la guerre de classe, et en tant que telle, nous tentons de l’affronter. Luigi se trouvait ici pour ces raison, ayant lui aussi milité pour la Révolution.

Nous lui rendons honneur et mémoire.

 

HONNEUR AU CAMARADE LUIGI !

http://www.rhi-sri.org/bilder/luigi-fallico.jpg

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Servir_Le_Peuple - dans Peoples of Europe - rise up !
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • : Retrouvez SLP sur son nouveau site http://servirlepeupleservirlepeuple.eklablog.com/ Servir Le Peuple est un média COMMUNISTE RÉVOLUTIONNAIRE, marxiste-léniniste-maoïste, visant par la RÉFLEXION, l'INFORMATION et l'ÉDUCATION POLITIQUE ET CULTURELLE de masse à favoriser la renaissance du mouvement communiste révolutionnaire dans l'État français et le monde francophone.
  • Contact

Les articles des derniers mois :

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

DOSSIER PALESTINE (conflit de juillet 2014) :
Sionisme, islamisme et ennemi principal : quelques précisions
Post-scriptum important : le cas Feiglin
Le sionisme, "fils de France"
Au cas où il serait utile de le préciser...
Deux clarifications importantes
Flash info en direct : ils ont semé la hoggra, ils ont récolté l'Intifada !
Flash info - importance haute : la manifestation pro-palestinienne de demain à Paris est INTERDITE
Le problème avec la Palestine...
Grande manif contre les crimes sionistes à Paris (13/07)
Magnifique manifestation pour la Palestine à Tolosa, capitale d'Occitanie occupée
Petites considérations sur le sionisme et l'identification-"obsession" palestinienne
Considérations diverses : une mise au point nécessaire sur nos positions internationalistes et aux côtés des Peuples

juin 2014

POSITION DES COMMUNISTES RÉVOLUTIONNAIRES DE LIBÉRATION OCCITANE SUR LES ÉLECTIONS MUNICIPALES ET EUROPÉENNES DES PROCHAINS MOIS

L'affaire Dieudonné-Valls :
Plutôt bon article sur la ‘Déclaration de guerre de la République à Dieudonné’ (la pseudo-controverse réactionnaire entre l’antisémite dégénéré et les gardiens du temple républicain)
Quelques mises au point complémentaires (et conclusives) sur la ‘‘question Dieudonné’’ (et Dreyfus, le Front populaire, l’antisémitisme etc.)
Réflexion théorique : loi Gayssot, lois antiracistes et "mémorielles", "antifascisme" bourgeois etc., quelle position pour les communistes ?

Dossier Breizh :
Breizh : comment l'étincelle écotaxe a mis le feu à la lande
"Esclave", "identitaire", chouan, cul-terreux arriéré de service : pour paraphraser Césaire, "n'allez pas le répéter, mais le Breton il vous EMMERDE"
Considérations diverses – en guise de ‘‘petit debriefing’’ de ces derniers mois : Bretagne, fascisme, ‘‘Lumières’’ et Kaypakkaya… (point 1)
Considérations diverse (26/11/2013) : eh oui, Servir le Peuple a toujours quelques petites choses à vous dire ;-) (point 1)
Appel de la gauche indépendantiste bretonne (Breizhistance) pour le 30 novembre (avec notre critique de la position du ROCML)
Le Top Five des drapeaux qui n'ont PAS été inventés par un druide nazi  (mortel !)
Et en guise (provisoire) de conclusion : La Gauche indépendantiste bretonne revient sur la mobilisation de Karaez/Carhaix

Comité de Construction du PCR des Terres d'Òc : Déclaration du 11 Novembre

La phrase du moment :

"La tyrannie cessera parmi mon peuple ; il n'y aura que liberté, liberté toute nue, sans déguisement. Bouleversements d’États entiers : je les renverserai de fond en comble, il n'y aura rien de reste. Il va y avoir de terribles renversements de conditions, de charges et de toutes choses. Je veux faire un monde nouveau, je veux tout détruire. Je veux appeler à moi la faiblesse, je veux la rendre forte. Pleurez gens du monde, pleurez grands de la terre, vos puissances vont tomber. Rois du monde, vos couronnes sont abattues !"

Élie Marion, "prophète" et guérillero camisard cévenol, 1706.

Amb l'anma d'un Camisart, Pòble trabalhaire d'Occitània endavant !

 

Recherche

Liens

État français : 

Quartiers populaires - Colonies intérieures :

Peuples en Lutte (Hexagone) :

Autres pays francophones :

Internationalisme :

Castillanophones (État espagnol et Amérique latine) :

Lusophones (Brésil & Portugal)

Italophones :

Anglophones (Îles Britanniques & Amérique du Nord)

Germanophones et scandinaves : 

À l'Est, du nouveau : 

Grèce :

  • KOE ('maoïsant', allié à la gauche bourgeoise SYRIZA, en anglais) [dissous dans SYRIZA en 2013, publie maintenant Drómos tis Aristerás, en grec]
  • KKE(m-l) (marxiste-léniniste 'maofriendly', partie en anglais, le reste en grec)
  • ANTARSYA (Coordination de la gauche anticapitaliste pour le renversement, avec des trotskystes, des 'maos' etc., en grec)
  • ANTARSYA - France (site en français)
  • Laïki Enotita ("Unité populaire") - France (en français et en grec, scission anti-capitulation de SYRIZA, pour s'informer)
    EKKE (Mouvement communiste révolutionnaire de Grèce, 'maoïsant' et membre d'ANTARSYA, présentation en anglais, le reste en grec)

Karayib (Antilles-Guyane) & Larényon (Réunion) okupé : 

Monde arabe / Résistance palestinienne :

État turc / Kurdistan : 

  • Maoist Komünist Partisi (PC maoïste de Turquie/Kurdistan-Nord)
  • DHKP-C (ML, tendance 'guévariste')
  • TKP/ML (maoïste)
  • MLKP (ML, site francophone)
  • ATİK (Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe, maoïste, en anglais)
  • Nouvelle Turquie (information et soutien à la Guerre populaire et aux luttes, en français) [ancien blog]
    Nouvelle Turquie (nouveau site)
  • YPG (Unités de Protection du Peuple, Kurdistan "de Syrie", en anglais)
    PKK (Kurdistan "de Turquie", site en anglais)
    PYD (Parti de l'Union démocratique, Kurdistan "syrien", site en anglais)
    ActuKurde (site d'information en français)

Afrique :

Asie & Océanie :

Antifa :

Action Antifasciste Bordeaux (plus mis à jour, mais "cave aux trésors")

AA Alsace (idem)

Union Révolutionnaire Antifasciste du Haut-Rhin (URA 68, page Facebook)

Collectif Antifasciste Paris - Banlieue

Action Antifasciste Paris - Banlieue

Montpellier Antifa

Collectif Antifasciste 34

Collectif Antifasciste Rennais (AntifaBzh)

Cellule Antifasciste Révolutionnaire d'Auvergne (CARA, page Facebook)

Carcin/Quercy Antifascista (page Facebook)

Occitània Antifascista (page Facebook)

Breizh Antifa (page Facebook)

Perpignan Antifa (page Facebook)

Action Antifasciste de Pau

Union Antifasciste Toulousaine

Ipar Euskal Herria Antifaxista (Pays Basque du Nord antifasciste)

REFLEXes - site d'informations antifascistes

La Horde, portail d'information antifa

Rebellyon - rubrique "Facho"

Redskins Limoges

Droites extrêmes - blog Le Monde (site d'information bourgeois bien fourni, parfait pour le "watch")

Document : Ascenseur pour les fachos (série de 6 vidéos Youtube, Antifascisme.org, site social-démocrate)

 

Guerre pop' - Asie du Sud :

Inde Rouge (nouveau site "officiel" francophone)

Comité de Soutien à la Révolution en Inde

Comité de solidarité franco-népalais

Fil d'actu "Inde - Népal" du Secours Rouge - APAPC

J. Adarshini (excellent site en français)

Revolution in South Asia (en anglais)

Maoist Resistance (guérilla maoïste indienne - en anglais)

NaxalRevolution (Naxalite Maoist India, en anglais)

Banned Thought (en anglais)

Indian Vanguard (en anglais)

The Next Front (Népal - anglais)

Signalfire (sur la GPP en Inde et aux Philippines, le Népal et les luttes populaires dans le monde - en anglais)

Communist Party of India (Marxist-Leninist) Naxalbari (a fusionné avec le PC d'Inde maoïste le 1er mai 2014)

New Marxist Study Group (maoïste, Sri Lanka)

Parti communiste maoïste de Manipur (page Facebook)

 

Guerre pop' - Philippines :

Philippine Revolution (en anglais)

The PRWC Blogs

(tous deux remplacés apparemment par ce site CPP.ph avec notamment les archives d'Ang Bayan, l'organe officiel du Parti)

Solidarité Philippines

Fil d'actu "Philippines" du Secours Rouge - APAPC

 

Guerre pop' & Luttes armées - Amérique latine :

CEDEMA - actualité des mouvements armés en Amérique latine (+ qqs documents historiques)

 

Nuevo Peru (Pérou, basé en Allemagne, en castillan et allemand principalement)

Guardias Rojos (Pérou, page FB)

Fil d'actu "Amérique latine" du Secours Rouge - APAPC

Archives

Autres documents théoriques

 

Récapitulatif des "grandes thèses" de Servir le Peuple


À lire également, les Considérations Diverses, petits "billets" trop courts pour faire un article et donc regroupés par trois, quatre ou plus, exprimant notre CONCEPTION DU MONDE sur toute sorte de sujets. 


En finir avec la 'France', appareil politico-militaire et idéologique de nos oppresseurs ! (1) et (2) 

En finir avec la 'France' (3) : l'État bourgeois contemporain et nos tâches

Même étude sur l'État espagnol (1 et 2) ; le Royaume-Uni (1 et 2) et l'Italie.

 

APRÈS 8 SÈGLES… (Huitième centenaire de la bataille de Muret 1213 & DÉCLARATION FONDATRICE de notre Comité de Construction du PCR-Òc)

 

V. I. Lénine : "Il y a deux guerres" 

 

Le 18 Juin, une date symbolique pour les fascistes


Réflexion sur la déviation ouvriériste – Avant-propos

Réflexion sur la déviation ouvriériste : la classe ouvrière, le prolétariat et la révolution. 


Sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Rectificatif sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Encore une fois sur le "Bloc populaire" et la QUESTION ELECTORALE


Harry Haywood contre la Théorie des Trois Mondes et les dérives réactionnaires des « prochinois »


TKP(ML) : On ne peut pas être communiste sans défendre le maoïsme


La Question nationale au 21e siècle 

Considérations diverses : un (gros) pavé sur la Question nationale...

Clarification sur l'encerclement du 'Centre' par la 'Périphérie'

 

Pour comprendre la Tempête arabe, avoir une analyse de classe correcte de la situation

(n)PCI : La révolution démocratique anti-impérialiste des pays arabes et musulmans

 

2011 : un point indispensable sur le fascisme et l'antifascisme pour les années à venir

 

Thèses fondamentales pour la construction partidaire


Sur le processus révolutionnaire

Sur le processus révolutionnaire (2) : vers le communisme

 

La "négation de la négation" et le maoïsme


Considérations diverses : Sur la question du SECTARISME

 

(Conception du monde) Le Parti révolutionnaire : ARTISAN conscient... ou 'accompagnateur contemplatif' du mouvement historique ?


Sur la 'révolution permanente' et le trotskysme

 

Le 'centre mlm' de Belgique, la Guerre populaire et le (n)PCI (sur la stratégie révolutionnaire en pays impérialiste) ; et dans la continuité :

Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (1ère partie)

et Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (2e partie)

 

 

Sur le document "Expériences, débats et perspectives" du PC d'Équateur - Comité de Reconstruction, adressé au Mouvement communiste international

 

EXCLUSIF : Lotta Continua - "Prenons la Ville !" (1970) [avec un salut rouge et fraternel à l'AA Bordeaux ]


Manifeste Programme du (n)PCI

Présentation

du chap. 1 du Manifeste pour les lecteurs/trices francophones (valable pour tout le Manifeste)

 

(Chapitre I): PDF - WORD

 

Le Plan Général de Travail ((n)PCI)

 

 MANIFESTE COMPLET

(version non-définitive ; chap. 4 et 5 pas encore validés par les camarades italiens)

 

IMPORTANT pour la compréhension du Manifeste :

La crise actuelle, une crise par surproduction absolue de capital (en PDF)

article de 1985 paru dans Rapporti Sociali n°0

[en bas de la page en lien, icône
PDF - Télécharger le fichier pour télécharger le document]

Autres analyses d'actualité

Sarkozy en Chine : ramener le "péril jaune" dans le "droit chemin"

L'accord Iran-Turquie-Brésil, dans la droite ligne de la visite de Sarkozy en Chine

Turquie, Iran, Kurdistan, Israël : qu'en est-il ?


L'expulsion des Rroms, un nouveau (grand !) pas dans la mobilisation réactionnaire de masse


Nouvelle crise : deux Présidents en Côte d’Ivoire


Chute de Ben Ali : une victoire pour les masses


Pour la "petite" histoire : Marine Le Pen succède (comme prévu) à son père.

Retour sur les cantonales : des signaux déterminants pour l'avenir

Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Ce qui a merdé en Libye...


Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Palestine : Derrière l'accord Hamas-Fatah, la Tempête arabe ?


Situation décisive au Népal 

En matière de conclusion sur la situation au Népal, et ses répercussions dans le Mouvement communiste international 

Questions-réponses sur la situation au Népal

 

Discussion sur la "gauche" en Amérique latine et la bourgeoisie bureaucratique

 

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria : l'analyse d'un communiste abertzale

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 2e partie

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 3e et dernière partie  

 

 

Considérations du 01/10/2012 : Copé, "droite décomplexée", montée du fascisme et islamophobie

Considérations diverses : Encore une fois sur la question du fascisme (22/10/2012)

Considérations diverses (26/10/2012) : 'traditions' politiques bourgeoises et fascisation ; question nationale et identitarisme ; 'émergentisme' et islamophobie

 

Considérations diverses (19/01/2013) : Retour sur la situation au Mali (osons le "cosmopolitisme" et la "géopolitique" !)

 

Mort d'Hugo Chávez au Venezuela


Considérations diverses 03-2013 - et un peu de polémique/critique, ça fait pas de mal ! (sur Chavez, le 'bolivarisme', le 'fascisme' de celui-ci et autres choses...)


Sur le capitalisme bureaucratique des pays dominés et le prétendu 'fascisme' de certains régimes réformistes bourgeois


La tragédie de Lampedusa est un crime impérialiste de plus contre l’humanité

Autres articles historiques

 

25 avril 1945 : le Peuple italien terrasse le fascisme

25 avril 1974 : la Révolution des Oeillets met fin au salazarisme

 

24 mars 1976, noche negra de Argentina : pour ne jamais oublier

La dictature militaire argentine de 1976 - 1983

 

Pierre Mulele, héros et martyr d'Afrika


Thomas sankara, leader d'un authentique processus révolutionnaire

Le 15 octobre 1987 tombait thomas sankara, le "che" africain 

 

Etudions l'histoire de la Révolution chinoise


Bref panorama historique révolutionnaire des Amériques


Quand Argala répondait (par anticipation) à certaines "lumières éclairées" du "marxisme" le plus social-chauvin...


Document historique : Déclaration "Aux Peuples d'Amérique latine" par la Junte de Coordination Révolutionnaire (Tupamaros-MIR-ELN-ERP) - 1er novembre 1974


35 ans après le coup d’État pro-soviétique, les peuples d'Afghanistan continuent de résister héroïquement aux envahisseurs impérialistes


Grande étude historique : du païs à la Commune populaire, de la communauté populaire précapitaliste à la société communiste

Illustration de la théorie par un exemple historique : la Guerre des Demoiselles en Ariège

Et en guise de récapitulatif/synthèse : Considérations diverses sur les États, les Nationalités, la Subsidiarité et le Pouvoir populaire ; ici (point 1) : Considérations diverses – fin octobre 2013 : État et révolution bourgeoise et ici : Considérations diverses : 1/ Le cœur des nations est aujourd’hui le Peuple