Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 21:25

 

... se lèvent et luttent pour leurs droits et leur dignité, refusent la fatalité de l'effondrement économique, social, culturel du capitalisme !

"Ta vie vaut mieux que d'être une machine, tout est à tous, rien n'est à  l'exploiteur" !

Gloire à la classe ouvrière ! 

En Lorraine, à Hayange, c'est un des derniers hauts-fourneaux qui ferme. Rappelons que le gouvernement bourgeois, en 2006, avait défendu la cession du monopole Arcelor au groupe Mittal Steel, pour soi-disant... sauver la production en Europe ! On voit bien qu'il n'en est rien, et que la production va sans doute être déménagée en Inde, nouvelle "fonderie du monde". Ce mouvement général de déplacement de la production est simplement la conséquence de la chute du taux de profit, exigeant une main d'oeuvre toujours à moindre coût ; ainsi que d'une tendance à la division internationale du travail, à la "tertiarisation" des sociétés occidentales tandis que le travail pénible (plutôt que de le rendre moins pénible et de le payer à sa juste valeur...) est délocalisé vers les pays où l'on peut le payer une misère, sans aucun droit social, etc.

Dire cela démontre, au passage, combien l'internationalisme est essentiel et indissociable de la lutte de classe ici-même ; contre les arguments "évidents" au premier abord, comme quoi "la priorité est à la lutte de classe en France", "l'Inde, le Népal, tout ça, c'est loin des préoccupations des masses", ceux qui se préoccupent de ces sujets sont "cosmopolites" (!), etc.

LORRAINE. 1.500 manifestants pour défendre la sidérurgie

RÉSISTANCE. Les deux derniers hauts-fourneaux de la vallée de la Fensch, installés aux portes d’Hayange (Moselle), le berceau du fer, sont fermés "provisoirement".

mondialisation,lorraine,moselle,hayange,sidérurgie,manifestation,arcelormittal,chômage technique,hauts-fourneaux,région sinistrée,nicolas sarkozy,société,actualité,économie,résistance

ArcelorMittal a décidé d’arrêter temporairement l’exploitation du second haut fourneau de Florange, suite à une chute des commandes d’acier, alors que la mise en veille du premier haut fourneau devrait se prolonger jusqu’à la fin de l’année. 

Même si Lakshmi Mittal, PDG d’ArcelorMittal se veut rassurant en assurant que la fermeture du second haut fourneau, avec la mise au chômage technique de 1100 salariés pendant trois mois, n’est que "conjoncturelle et temporaire", l’inquiétude grandit de jour en jour dans la région. 

Les syndicats craignent que cette dernière fermeture temporaire se transforme en fermeture définitive avec "la destruction d’un millier d’emplois sur les 3.000 du site". 

Samedi, 1.500 personnes ont manifesté entre la mairie d’Hayange et celle de Florange "pour l’avenir de la Vallée" et de la filière sidérurgique.

De très nombreuses personnalités politiques, de gauche comme de droite, étaient présentes tout au long de la manifestation. 

A la fin de la manifestation, les syndicats ont posé une plaque symbolique au pied du fourneau P6. 

Ils ont ainsi rebaptisé l’endroit en  "Place de la résistance pour le maintien de la sidérurgie en Lorraine".

 

Dans toute la vallée, la solidarité des masses populaires est admirable :

Tous solidaires contre « M. Mittal »

« Nous sommes dans la vallée, la vallée de l’acier. Et nous allons gagner ! Mittal tu vas payer, sinon on va t’crever ! Aux armes ! » Le combat est engagé. La place de la Mairie, à Hayange, hier à 14h, était noire de monde. Ils étaient 1 300 : des élus de tous bords politiques, l’intersyndicale d’ArcelorMittal, la population, des retraités de la sidérurgie, les syndicats d’autres professions… L’appel « ville morte » lancé par Hayange, puis relayé par la communauté d’agglomération du Val de Fensch, a sonné comme un coup de semonce à l’encontre du patron d’ArcelorMittal.

Drapeaux, slogans… Tous les moyens étaient bons pour délivrer un message clair et fort : pas question de baisser les bras. La sidérurgie doit vivre dans la Fensch et ArcelorMittal doit mettre la main à la poche. « Notre force, c’est l’union », s’écrie le porte-parole de l’intersyndicale, avant que le cortège ne se mette en route. Et il ne s’est pas trompé. Les enfants de la vallée étaient au rendez-vous. « Nos parents ont travaillé dans la sidérurgie. Ils se sont battus pour obtenir tout ça. C’est pour cela que nous sommes là et nous sommes solidaires des salariés d’ArcelorMittal », témoignent Marie-Laure, Cathy et Liliane, de Neufchef.

La famille Hirsch, d’Algrange, est venue au grand complet. « On manifeste avec mon papa, car on veut qu’il garde son travail », glisse Alicia, la petite dernière, tout intimidée par la foule qui l’entoure. Ses parents, Natacha et Maurice, sont émus au moment où Philippe David, le maire de Hayange, et Michel Liebgott, le député, dévoilent la plaque « Place de la résistance pour le maintien de la sidérurgie en Lorraine », juste en face du portier Patural d’ArcelorMittal. Les applaudissements fusent. Mais les visages sont graves.

Face au cortège, quelques salariés de l’aciérie, en poste, s’attroupent derrière le portail. « On se sent impuissant même si on est touché par cette mobilisation », confie un jeune homme. « Hé les gars ! Vous auriez dû venir avec nous ! Je suis retraité et pourtant je suis là pour vous », les interpelle un ancien.

Seul bémol à cette belle solidarité : des échanges houleux entre des militants du Front national et des manifestants, au départ du cortège.

Vanessa PERCIBALLI. (Le Républicain Lorrain)

 

À noter, comme c'est brièvement évoqué dans le dernier article, que les ouvriers organisés ont repoussé valeureusement une tentative de récupération par le Front National, hélas puissant dans la région.

Et à l'autre bout de l'Etat BBR : PROVENÇA ROGE ! Les travailleurs/euses de FRALIB (produisant notamment les thés Lipton et L'Eléphant) résistent à la liquidation, particulièrement honteuse, de leur lieu de travail. Les salarié-e-s sont prêt-e-s à reprendre l'entreprise pour maintenir la production. On sait, depuis l'expérience de LIP en Franche-Comté, que ce type de "reprise en coopérative par les salarié-e-s" sans renversement général du capitalisme est condamné à être "aspiré" rapidement par son fonctionnement (car il faut bien faire des profits...), ou à disparaître. Néanmoins, cela fait partie de la lutte des classes et joue un rôle important d'"école de socialisme", en montrant aux travailleurs/euses qu'ils/elles n'ont pas besoin du patron et des actionnaires, que ce sont eux/elles qui créent la richesse !

Fralib : des salariés créatifs en lutte contre une multinationale cupide

Basta !

Par Sophie Chapelle (22 septembre 2011)

Ils sont plus d’une centaine de salariés à occuper leur usine de thés et de tisanes, à Gémenos, dans les Bouches-du-Rhône. Objectif : éviter la fermeture d’une activité pourtant viable et construire un projet industriel alternatif, local et écologique. Problème : le géant de l’agroalimentaire Unilever, propriétaire de l’usine et des marques Lipton et Éléphant, que les salariés accusent de détournements fiscaux au profit des actionnaires, s’y oppose. Reportage.

Photos : © Jean-Paul Duarte / Collectif à vif(s)

Les portraits au pochoir du Che tapissent les murs, les vitres, les conteneurs et même les lignes de production. Des signes de résistance à une fermeture promise. À l’accueil du site de Fralib – la Française d’alimentation et de boissons –, qui conditionne les thés Lipton et Éléphant, une feuille placardée indique les horaires de roulement. Ils sont une centaine de salariés à veiller jour et nuit sur leur usine, craignant que la direction ne vienne en catimini déménager les machines pour les emmener en Pologne.

En pleine période électorale, la perte de 182 emplois suscite des réactions. Depuis juillet, les candidats à la présidentielle se pressent jusqu’au site de cette zone industrielle de Gémenos, à 20 km à l’est de Marseille. Las des questions des journalistes, Omar, qui gère les tours de garde, clarifie les choses dès l’entrée sur le site : « Ici, on n’est pas là pour parler de Strauss-Kahn ou de Guérini. Si on reçoit les politiques, c’est pour qu’ils nous aident vraiment à sauver Fralib et qu’on parle de Fralib. »

Des salariés dépossédés de leur entreprise

Raconter l’histoire des « Fralibiens », c’est inévitablement mentionner celle d’Unilever. Multinationale anglo-néerlandaise, Unilever rachète le Thé Éléphant au groupe Ricard en 1972. Cinq ans plus tard, elle crée Fralib en fusionnant cette société avec celle des thés Lipton. À la fin des années 1990, Unilever spécialise le site de Gémenos dans les thés parfumés, les infusions et les thés verts, et confie les thés noirs à une usine située à Bruxelles. À cette époque, Fralib mène de front achat de ses matières premières, transformation, conditionnement et commercialisation.

« La logique de dépossession » évoquée par les représentants du personnel commence en 2001, avec la fermeture de l’atelier d’aromatisation humide. À cette date, débute également la réorganisation du groupe, avec le transfert des activités de commercialisation des produits de toutes ses filiales françaises – dont les thés et les infusions – à Unilever France. Puis, en 2007, une société créée en Suisse, Unilever Supply Chain Company (USCC), centralise au niveau européen les achats de matières premières. Jusqu’à ce que la nouvelle de la fermeture de l’usine de Gémenos tombe en septembre 2010.

Un milliard d’euros pour les actionnaires

Pour justifier sa décision, Unilever, qui possède trois autres usines de thés et infusions en Europe [1], fait valoir que l’unité de Gémenos est la moins compétitive, assurant 5 % du volume de production pour 27 % des coûts. Des chiffres assénés à maintes reprises par la direction mais contestés par les salariés et par un rapport d’étape financé par le conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Rendu public le 26 juillet 2011, il conclut à la viabilité de l’usine. « L’expert estime qu’aujourd’hui nous produisons 2 900 tonnes et que le seuil de rentabilité de l’usine se situe à 1 000 tonnes », résume Henri, un cégétiste à la barbe poivre et sel. « Dans une boîte de thé vendue entre 1,60 et 2,60 euros, la part des salaires représente à peine 15 centimes d’euro, dénonce Henri. On n’a pas besoin d’être un gestionnaire pour savoir que toutes ces marges sont faites sur notre dos. » Selon la CGT, en 7 ans (de 2001 à 2007), 13,7 milliards d’euros de dividendes ont été versés aux actionnaires. « Unilever France a fait remonter 750 millions d’euros de dividendes en 2008, après 300 millions en 2007, à sa maison mère », exposent les syndicalistes. En 2010, la firme qui emploie 167 000 personnes à travers le monde a annoncé un bénéfice net de 4,6 milliards de dollars.

La société suisse USCC récupérerait 30 % des profits réalisés par Unilever France, plus une marge sur le prix de vente des produits français. Cette réorganisation, légale selon le géant agroalimentaire, contribue à un transfert de revenus de la France vers la Suisse, estimé par le rapport à 200 millions d’euros pour 2007. « Par cette manœuvre, 67 millions d’euros sont soustraits aux impôts chaque année depuis 2007 », précise Gérard Affagard, délégué CFE-CGC. Un tract accusant le groupe « de voler le fisc et les clients » a valu à Gérard, ainsi qu’à deux délégués CGT, une assignation en diffamation. Dans l’attente d’une audience, fixée au 11 octobre, les salariés se battent pour garder leur outil de production à Marseille. « On n’est pas seulement sur la défensive, tient à préciser Henri, on porte une solution alternative et innovante dans le secteur du thé. »

Un bras de fer pour garder la marque

Ce plan B, sur lequel reposent tous les espoirs des salariés, est consigné dans un document élaboré par le cabinet d’expertise comptable Progexa. D’après ce cabinet, il y aurait de la place pour conserver l’usine. À condition qu’Unilever cède le parc des machines, les bâtiments et la marque Éléphant pour un euro symbolique. Du côté de la multinationale, on assure que « ces machines sont (…) à la disposition des projets de revitalisation viables économiquement ». L’idée de céder la marque est en revanche totalement écartée par le groupe. « L’Éléphant est une marque née en 1892 à Marseille, insistent les salariés, on veut la garder, qu’elle devienne une marque provençale et populaire, synonyme de qualité. »

Pour faire pencher la balance en leur faveur, ils ont lancé un appel au boycott des produits de la marque Lipton. Depuis décembre 2010, ils multiplient les opérations dans les hypermarchés, distribuant des tracts, faisant signer des pétitions, placardant des affiches, vidant les rayons de toutes les boîtes de thé et infusions Lipton. Le bras de fer autour de la marque Éléphant est bien engagé.

Un projet alternatif, écologique et équitable

Ce que proposent les salariés, c’est de trouver à proximité au moins une partie des réseaux de distribution et des filières d’approvisionnement. « On voudrait privilégier les producteurs locaux de plantes aromatiques, comme le tilleul de Carpentras, au lieu d’aller chercher les plantes en Roumanie pour les infusions », décrit Gérard. Entamer de nouvelles coopérations « équitables » avec des pays du Sud fait également partie des idées avancées. Comme le souhait de reconstruire un circuit d’achat des thés passant par le port de Marseille, au lieu de les faire venir d’Allemagne. « Tout ce qui va être produit doit pouvoir bénéficier à l’économie locale, résume Michel, et c’est en ce sens-là qu’on parle de partage des richesses. On ne veut plus que les multinationales se gavent ! »

Johnny est confiant dans le projet alternatif. Dans une atmosphère parfumée par les ballots d’agrumes, il nous conduit vers l’atelier d’aromatisation. « Quand je suis arrivé ici en 1998, nous faisions de l’aromatisation à la vapeur avec des produits naturels. » Un procédé unique, qu’Unilever démantèle après 2001. « On s’est retrouvés à faire de l’aromatisation avec des capsules chimiques et ça, tout le monde peut le faire », déplore-t-il. À ses côtés, Laurence, qui faisait du contrôle qualité, confirme : « Le goût a complètement changé, et personne ne s’y retrouve. Les consommateurs sont désormais obligés de mettre deux sachets au lieu d’un seul. Avant, on recevait vraiment des branches de tilleul, des feuilles de menthe et d’oranger, que l’on coupait sur place. » « Nous voulons revaloriser les savoir-faire et diversifier les recettes de l’époque, affirme Jhonny. Les gens sur les lignes [de production] ont toutes les compétences pour reprendre l’activité avec des produits tout à fait naturels. » Et l’envie ne manque pas.

Associer salariés, investisseurs et collectivités locales

« Cette deuxième fermeture, c’est la fermeture de trop ! », estime Pierrette. Elle fait partie des 150 salariés qui, en 1998, ont vu fermer leur usine de thé du Havre. « Unilever nous disait que l’avenir était sur ce site, qu’il allait devenir le site européen du thé et des tisanes parfumées. » Comme Pierrette, ils sont une cinquantaine de salariés à quitter Le Havre pour venir travailler à l’usine de Gémenos. « C’est dur moralement, une délocalisation, on a laissé nos familles à 1 000 km, et on n’a pas forcément les moyens de les voir souvent. » Cette nouvelle annonce de fermeture ne passe pas. « C’est pas écrit dans le contrat Unilever qu’il faut prévoir la carriole », ironise l’une des salariées. « On a vraiment l’impression d’être des pions que les patrons déplacent selon leur bon vouloir, reprend Pierrette. Mais ce coup-ci, on se battra bec et ongles pour sauver notre usine. On n’a rien à perdre. On a déjà gagné la dignité de se battre. »

La suite, ils l’imaginent volontiers sans le patron actuel. Mais ils refusent de s’enfermer dans un cadre juridique strict. « On est davantage partants pour une structure mixte qui pourrait associer à la fois les salariés, d’éventuels investisseurs et les collectivités locales qui le souhaitent, explique Olivier. Tout ce que l’on arrivera à arracher à Unilever constituera le capital du collectif de salariés. On veut peser dans les choix stratégiques de l’entreprise, disposer d’un droit de veto, ce qui aujourd’hui n’est pas le cas. » L’appui du conseil régional pour financer l’étude de leur projet alternatif a ravivé tous les espoirs. 101 salariés ont remis début septembre leur lettre d’engagement à Unilever, attestant de leur volonté de soutenir le projet alternatif. La bataille commence vraiment maintenant. La « création de valeur » pour l’actionnaire aura-t-elle raison de la créativité des salariés ?

Sophie Chapelle

Photos : © Jean-Paul Duarte / Collectif à vif(s)

La pétition de soutien aux Fralibiens est en ligne ici.

Le blog des salariés de Fralib : http://cgt.fralibvivra.over-blog.com/

Notes

[1] À Bruxelles, à Katowice en Pologne et à Trafford Park au Royaume-Uni.

 

"Périphéries de relégation", en Lorraine et en Provença bat le coeur de la lutte des classes, pour un monde nouveau ! 

  Viure e trabalhar al païs !

lutte 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Servir_Le_Peuple - dans Lutte des classes - Hexagone
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • : Retrouvez SLP sur son nouveau site http://servirlepeupleservirlepeuple.eklablog.com/ Servir Le Peuple est un média COMMUNISTE RÉVOLUTIONNAIRE, marxiste-léniniste-maoïste, visant par la RÉFLEXION, l'INFORMATION et l'ÉDUCATION POLITIQUE ET CULTURELLE de masse à favoriser la renaissance du mouvement communiste révolutionnaire dans l'État français et le monde francophone.
  • Contact

Les articles des derniers mois :

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

DOSSIER PALESTINE (conflit de juillet 2014) :
Sionisme, islamisme et ennemi principal : quelques précisions
Post-scriptum important : le cas Feiglin
Le sionisme, "fils de France"
Au cas où il serait utile de le préciser...
Deux clarifications importantes
Flash info en direct : ils ont semé la hoggra, ils ont récolté l'Intifada !
Flash info - importance haute : la manifestation pro-palestinienne de demain à Paris est INTERDITE
Le problème avec la Palestine...
Grande manif contre les crimes sionistes à Paris (13/07)
Magnifique manifestation pour la Palestine à Tolosa, capitale d'Occitanie occupée
Petites considérations sur le sionisme et l'identification-"obsession" palestinienne
Considérations diverses : une mise au point nécessaire sur nos positions internationalistes et aux côtés des Peuples

juin 2014

POSITION DES COMMUNISTES RÉVOLUTIONNAIRES DE LIBÉRATION OCCITANE SUR LES ÉLECTIONS MUNICIPALES ET EUROPÉENNES DES PROCHAINS MOIS

L'affaire Dieudonné-Valls :
Plutôt bon article sur la ‘Déclaration de guerre de la République à Dieudonné’ (la pseudo-controverse réactionnaire entre l’antisémite dégénéré et les gardiens du temple républicain)
Quelques mises au point complémentaires (et conclusives) sur la ‘‘question Dieudonné’’ (et Dreyfus, le Front populaire, l’antisémitisme etc.)
Réflexion théorique : loi Gayssot, lois antiracistes et "mémorielles", "antifascisme" bourgeois etc., quelle position pour les communistes ?

Dossier Breizh :
Breizh : comment l'étincelle écotaxe a mis le feu à la lande
"Esclave", "identitaire", chouan, cul-terreux arriéré de service : pour paraphraser Césaire, "n'allez pas le répéter, mais le Breton il vous EMMERDE"
Considérations diverses – en guise de ‘‘petit debriefing’’ de ces derniers mois : Bretagne, fascisme, ‘‘Lumières’’ et Kaypakkaya… (point 1)
Considérations diverse (26/11/2013) : eh oui, Servir le Peuple a toujours quelques petites choses à vous dire ;-) (point 1)
Appel de la gauche indépendantiste bretonne (Breizhistance) pour le 30 novembre (avec notre critique de la position du ROCML)
Le Top Five des drapeaux qui n'ont PAS été inventés par un druide nazi  (mortel !)
Et en guise (provisoire) de conclusion : La Gauche indépendantiste bretonne revient sur la mobilisation de Karaez/Carhaix

Comité de Construction du PCR des Terres d'Òc : Déclaration du 11 Novembre

La phrase du moment :

"La tyrannie cessera parmi mon peuple ; il n'y aura que liberté, liberté toute nue, sans déguisement. Bouleversements d’États entiers : je les renverserai de fond en comble, il n'y aura rien de reste. Il va y avoir de terribles renversements de conditions, de charges et de toutes choses. Je veux faire un monde nouveau, je veux tout détruire. Je veux appeler à moi la faiblesse, je veux la rendre forte. Pleurez gens du monde, pleurez grands de la terre, vos puissances vont tomber. Rois du monde, vos couronnes sont abattues !"

Élie Marion, "prophète" et guérillero camisard cévenol, 1706.

Amb l'anma d'un Camisart, Pòble trabalhaire d'Occitània endavant !

 

Recherche

Liens

État français : 

Quartiers populaires - Colonies intérieures :

Peuples en Lutte (Hexagone) :

Autres pays francophones :

Internationalisme :

Castillanophones (État espagnol et Amérique latine) :

Lusophones (Brésil & Portugal)

Italophones :

Anglophones (Îles Britanniques & Amérique du Nord)

Germanophones et scandinaves : 

À l'Est, du nouveau : 

Grèce :

  • KOE ('maoïsant', allié à la gauche bourgeoise SYRIZA, en anglais) [dissous dans SYRIZA en 2013, publie maintenant Drómos tis Aristerás, en grec]
  • KKE(m-l) (marxiste-léniniste 'maofriendly', partie en anglais, le reste en grec)
  • ANTARSYA (Coordination de la gauche anticapitaliste pour le renversement, avec des trotskystes, des 'maos' etc., en grec)
  • ANTARSYA - France (site en français)
  • Laïki Enotita ("Unité populaire") - France (en français et en grec, scission anti-capitulation de SYRIZA, pour s'informer)
    EKKE (Mouvement communiste révolutionnaire de Grèce, 'maoïsant' et membre d'ANTARSYA, présentation en anglais, le reste en grec)

Karayib (Antilles-Guyane) & Larényon (Réunion) okupé : 

Monde arabe / Résistance palestinienne :

État turc / Kurdistan : 

  • Maoist Komünist Partisi (PC maoïste de Turquie/Kurdistan-Nord)
  • DHKP-C (ML, tendance 'guévariste')
  • TKP/ML (maoïste)
  • MLKP (ML, site francophone)
  • ATİK (Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe, maoïste, en anglais)
  • Nouvelle Turquie (information et soutien à la Guerre populaire et aux luttes, en français) [ancien blog]
    Nouvelle Turquie (nouveau site)
  • YPG (Unités de Protection du Peuple, Kurdistan "de Syrie", en anglais)
    PKK (Kurdistan "de Turquie", site en anglais)
    PYD (Parti de l'Union démocratique, Kurdistan "syrien", site en anglais)
    ActuKurde (site d'information en français)

Afrique :

Asie & Océanie :

Antifa :

Action Antifasciste Bordeaux (plus mis à jour, mais "cave aux trésors")

AA Alsace (idem)

Union Révolutionnaire Antifasciste du Haut-Rhin (URA 68, page Facebook)

Collectif Antifasciste Paris - Banlieue

Action Antifasciste Paris - Banlieue

Montpellier Antifa

Collectif Antifasciste 34

Collectif Antifasciste Rennais (AntifaBzh)

Cellule Antifasciste Révolutionnaire d'Auvergne (CARA, page Facebook)

Carcin/Quercy Antifascista (page Facebook)

Occitània Antifascista (page Facebook)

Breizh Antifa (page Facebook)

Perpignan Antifa (page Facebook)

Action Antifasciste de Pau

Union Antifasciste Toulousaine

Ipar Euskal Herria Antifaxista (Pays Basque du Nord antifasciste)

REFLEXes - site d'informations antifascistes

La Horde, portail d'information antifa

Rebellyon - rubrique "Facho"

Redskins Limoges

Droites extrêmes - blog Le Monde (site d'information bourgeois bien fourni, parfait pour le "watch")

Document : Ascenseur pour les fachos (série de 6 vidéos Youtube, Antifascisme.org, site social-démocrate)

 

Guerre pop' - Asie du Sud :

Inde Rouge (nouveau site "officiel" francophone)

Comité de Soutien à la Révolution en Inde

Comité de solidarité franco-népalais

Fil d'actu "Inde - Népal" du Secours Rouge - APAPC

J. Adarshini (excellent site en français)

Revolution in South Asia (en anglais)

Maoist Resistance (guérilla maoïste indienne - en anglais)

NaxalRevolution (Naxalite Maoist India, en anglais)

Banned Thought (en anglais)

Indian Vanguard (en anglais)

The Next Front (Népal - anglais)

Signalfire (sur la GPP en Inde et aux Philippines, le Népal et les luttes populaires dans le monde - en anglais)

Communist Party of India (Marxist-Leninist) Naxalbari (a fusionné avec le PC d'Inde maoïste le 1er mai 2014)

New Marxist Study Group (maoïste, Sri Lanka)

Parti communiste maoïste de Manipur (page Facebook)

 

Guerre pop' - Philippines :

Philippine Revolution (en anglais)

The PRWC Blogs

(tous deux remplacés apparemment par ce site CPP.ph avec notamment les archives d'Ang Bayan, l'organe officiel du Parti)

Solidarité Philippines

Fil d'actu "Philippines" du Secours Rouge - APAPC

 

Guerre pop' & Luttes armées - Amérique latine :

CEDEMA - actualité des mouvements armés en Amérique latine (+ qqs documents historiques)

 

Nuevo Peru (Pérou, basé en Allemagne, en castillan et allemand principalement)

Guardias Rojos (Pérou, page FB)

Fil d'actu "Amérique latine" du Secours Rouge - APAPC

Archives

Autres documents théoriques

 

Récapitulatif des "grandes thèses" de Servir le Peuple


À lire également, les Considérations Diverses, petits "billets" trop courts pour faire un article et donc regroupés par trois, quatre ou plus, exprimant notre CONCEPTION DU MONDE sur toute sorte de sujets. 


En finir avec la 'France', appareil politico-militaire et idéologique de nos oppresseurs ! (1) et (2) 

En finir avec la 'France' (3) : l'État bourgeois contemporain et nos tâches

Même étude sur l'État espagnol (1 et 2) ; le Royaume-Uni (1 et 2) et l'Italie.

 

APRÈS 8 SÈGLES… (Huitième centenaire de la bataille de Muret 1213 & DÉCLARATION FONDATRICE de notre Comité de Construction du PCR-Òc)

 

V. I. Lénine : "Il y a deux guerres" 

 

Le 18 Juin, une date symbolique pour les fascistes


Réflexion sur la déviation ouvriériste – Avant-propos

Réflexion sur la déviation ouvriériste : la classe ouvrière, le prolétariat et la révolution. 


Sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Rectificatif sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Encore une fois sur le "Bloc populaire" et la QUESTION ELECTORALE


Harry Haywood contre la Théorie des Trois Mondes et les dérives réactionnaires des « prochinois »


TKP(ML) : On ne peut pas être communiste sans défendre le maoïsme


La Question nationale au 21e siècle 

Considérations diverses : un (gros) pavé sur la Question nationale...

Clarification sur l'encerclement du 'Centre' par la 'Périphérie'

 

Pour comprendre la Tempête arabe, avoir une analyse de classe correcte de la situation

(n)PCI : La révolution démocratique anti-impérialiste des pays arabes et musulmans

 

2011 : un point indispensable sur le fascisme et l'antifascisme pour les années à venir

 

Thèses fondamentales pour la construction partidaire


Sur le processus révolutionnaire

Sur le processus révolutionnaire (2) : vers le communisme

 

La "négation de la négation" et le maoïsme


Considérations diverses : Sur la question du SECTARISME

 

(Conception du monde) Le Parti révolutionnaire : ARTISAN conscient... ou 'accompagnateur contemplatif' du mouvement historique ?


Sur la 'révolution permanente' et le trotskysme

 

Le 'centre mlm' de Belgique, la Guerre populaire et le (n)PCI (sur la stratégie révolutionnaire en pays impérialiste) ; et dans la continuité :

Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (1ère partie)

et Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (2e partie)

 

 

Sur le document "Expériences, débats et perspectives" du PC d'Équateur - Comité de Reconstruction, adressé au Mouvement communiste international

 

EXCLUSIF : Lotta Continua - "Prenons la Ville !" (1970) [avec un salut rouge et fraternel à l'AA Bordeaux ]


Manifeste Programme du (n)PCI

Présentation

du chap. 1 du Manifeste pour les lecteurs/trices francophones (valable pour tout le Manifeste)

 

(Chapitre I): PDF - WORD

 

Le Plan Général de Travail ((n)PCI)

 

 MANIFESTE COMPLET

(version non-définitive ; chap. 4 et 5 pas encore validés par les camarades italiens)

 

IMPORTANT pour la compréhension du Manifeste :

La crise actuelle, une crise par surproduction absolue de capital (en PDF)

article de 1985 paru dans Rapporti Sociali n°0

[en bas de la page en lien, icône
PDF - Télécharger le fichier pour télécharger le document]

Autres analyses d'actualité

Sarkozy en Chine : ramener le "péril jaune" dans le "droit chemin"

L'accord Iran-Turquie-Brésil, dans la droite ligne de la visite de Sarkozy en Chine

Turquie, Iran, Kurdistan, Israël : qu'en est-il ?


L'expulsion des Rroms, un nouveau (grand !) pas dans la mobilisation réactionnaire de masse


Nouvelle crise : deux Présidents en Côte d’Ivoire


Chute de Ben Ali : une victoire pour les masses


Pour la "petite" histoire : Marine Le Pen succède (comme prévu) à son père.

Retour sur les cantonales : des signaux déterminants pour l'avenir

Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Ce qui a merdé en Libye...


Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Palestine : Derrière l'accord Hamas-Fatah, la Tempête arabe ?


Situation décisive au Népal 

En matière de conclusion sur la situation au Népal, et ses répercussions dans le Mouvement communiste international 

Questions-réponses sur la situation au Népal

 

Discussion sur la "gauche" en Amérique latine et la bourgeoisie bureaucratique

 

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria : l'analyse d'un communiste abertzale

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 2e partie

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 3e et dernière partie  

 

 

Considérations du 01/10/2012 : Copé, "droite décomplexée", montée du fascisme et islamophobie

Considérations diverses : Encore une fois sur la question du fascisme (22/10/2012)

Considérations diverses (26/10/2012) : 'traditions' politiques bourgeoises et fascisation ; question nationale et identitarisme ; 'émergentisme' et islamophobie

 

Considérations diverses (19/01/2013) : Retour sur la situation au Mali (osons le "cosmopolitisme" et la "géopolitique" !)

 

Mort d'Hugo Chávez au Venezuela


Considérations diverses 03-2013 - et un peu de polémique/critique, ça fait pas de mal ! (sur Chavez, le 'bolivarisme', le 'fascisme' de celui-ci et autres choses...)


Sur le capitalisme bureaucratique des pays dominés et le prétendu 'fascisme' de certains régimes réformistes bourgeois


La tragédie de Lampedusa est un crime impérialiste de plus contre l’humanité

Autres articles historiques

 

25 avril 1945 : le Peuple italien terrasse le fascisme

25 avril 1974 : la Révolution des Oeillets met fin au salazarisme

 

24 mars 1976, noche negra de Argentina : pour ne jamais oublier

La dictature militaire argentine de 1976 - 1983

 

Pierre Mulele, héros et martyr d'Afrika


Thomas sankara, leader d'un authentique processus révolutionnaire

Le 15 octobre 1987 tombait thomas sankara, le "che" africain 

 

Etudions l'histoire de la Révolution chinoise


Bref panorama historique révolutionnaire des Amériques


Quand Argala répondait (par anticipation) à certaines "lumières éclairées" du "marxisme" le plus social-chauvin...


Document historique : Déclaration "Aux Peuples d'Amérique latine" par la Junte de Coordination Révolutionnaire (Tupamaros-MIR-ELN-ERP) - 1er novembre 1974


35 ans après le coup d’État pro-soviétique, les peuples d'Afghanistan continuent de résister héroïquement aux envahisseurs impérialistes


Grande étude historique : du païs à la Commune populaire, de la communauté populaire précapitaliste à la société communiste

Illustration de la théorie par un exemple historique : la Guerre des Demoiselles en Ariège

Et en guise de récapitulatif/synthèse : Considérations diverses sur les États, les Nationalités, la Subsidiarité et le Pouvoir populaire ; ici (point 1) : Considérations diverses – fin octobre 2013 : État et révolution bourgeoise et ici : Considérations diverses : 1/ Le cœur des nations est aujourd’hui le Peuple