Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 11:14


Un mois après le massacre d'Odessa, c'est désormais et depuis une quinzaine de jours dans le Donbass (qui s'est proclamé indépendant par référendum le 11 mai dernier) que les troupes ou plutôt les hordes du nouveau pouvoir ultralibéral-nazi (néo-bandériste) de Kiev sont à l’œuvre (devant les innombrables défections pro-russes, parfois de régiments entiers, les forces armées ukrainiennes ont enrôlé des milliers de miliciens d'extrême-droite du Pravyi Sektor ou autres et même quelques 400 mercenaires de la société privée Academi, ex-Blackwater).

Les morts se comptent d'ores et déjà par centaines et les blessés par milliers ; et le nouveau président élu le 25 mai, l'oligarque Porochenko, a promis d'écraser les régions séparatistes "d'ici une semaine". Si la situation prend de plus en plus une tournure comparable à celle de la Yougoslavie des années 1990,  le fait est qu'en termes de crimes contre le Peuple ce sont bel et bien les néo-bandéristes de Kiev (équivalents des néo-oustachis croates) qui sont dans le rôle des néo-tchetniks serbes de Milosevic et Mladic en Bosnie : attention à ne pas céder au schématisme !

Au sujet de l'impérialisme russe (qui a au demeurant très vite reconnu l'élection de Porochenko), nous pouvons en quelque sorte dégager la position suivante :

1°/ Il est l'ennemi principal des Peuples à l'intérieur de sa sphère d'influence, désormais plus ou moins consolidée dans l'Union eurasiatique qui a vu le jour le 29 mai ;

2°/ Dans les pays - on va dire - "disputés", comme typiquement au Proche/Moyen-Orient (Syrie, Iran, Irak via l'Iran) ou dans le Caucase, il n'y a pas d'ennemi principal ni secondaire entre les impérialistes occidentaux et l'impérialisme russe (et les forces qu'ils soutiennent respectivement) ; la position des communistes est celle du "ni-ni" ;  

3°/ Dans les pays fort éloignés de Moscou (comme typiquement en Amérique latine) où des forces nationalistes bourgeoises cherchent à s'appuyer sur l'impérialisme russe (ou chinois) pour s'arracher à l'emprise impérialiste occidentale (principalement US), sans préjudice pour la nécessaire et impitoyable critique de ces forces, l'ennemi principal est et ne peut être que l'impérialisme occidental principalement US et les forces d'ultra-droite à sa solde ;  

4°/ Dès lors qu'un pays sort clairement et nettement de la sphère russe pour passer dans celle de l'Union européenne et des USA, comme c'est le cas en Ukraine depuis la chute de Ianoukovitch le 22 février dernier, le Kremlin cesse instantanément et quoi qu'il arrive d'être l'ennemi principal pour les populations concernées : celui-ci ne peut être que les forces nostalgiques de l'Europe hitlérienne soutenues par les impérialistes US et UE. 

Servir le Peuple vous informera et encouragera toutes les initiatives de solidarité révolutionnaire non pas avec l'impérialisme russe de Poutine, ni avec ses agents irrédentistes de "Nouvelle Russie" (l'État séparatiste du Donbass) ou de Crimée, mais avec les masses populaires et les antifascistes du Sud et de l'Est de l'Ukraine (ainsi que des autres régions !), y compris l'envoi de combattants internationalistes contre les hordes nazies de Svoboda et du Pravyi Sektor*.

10376723 762445917129659 2287306119129610635 n1401897330 go-20

* Nous n'ignorons pas, bien sûr, que de telles initiatives pourraient également émerger du côté des forces d'extrême-droite qui en Europe de l'Ouest soutiennent très majoritairement la position russe ; nous ne les soutiendrons évidemment pas mais une très grande majorité de l'extrême-droite considère aussi que le ciel est bleu et nous n'allons pas dire pour autant qu'il est orange ; par ailleurs la majorité de l'extrême-droite est avant tout sur la ligne de Guillaume Faye considérant que si l'impérialisme US et ses "valets de Bruxelles" sont responsables du "bordel" et que globalement Poutine a raison, les affrontements en eux-mêmes sont d'abord une "guerre fratricide entre Européens" "comme en Irlande du Nord" et qu'il ne faut pas aller y ajouter du sang au sang. Certains même, célébrant l'"internationalisme" réactionnaire aux côtés des phalangistes libanais dans les années 1970 ou des néo-oustachis croates dans les années 1990, semblent "mûrs" pour aller combattre aux côtés de la junte bandériste de Kiev tandis que des néo-nazis suédois auraient déjà "sauté le pas" depuis plusieurs mois, ainsi que des Italiens de Casapound - lire ici en anglais et ici en français (attention site fasciste !) la position de leur idéologue tutélaire Adinolfi (lire aussi ici : Ukraine, l'internationale noire aux ordres des putschistes). Dans la "fachosphère" francophone farouchement pro-nationalistes ukrainiens, on peut aussi citer le blog "Vers la révolution" (sic) qui appelle carrément aux dons financiers pour le Pravyi Sektor.

MàJ 12/06 : côté séparatiste pro-russe ce sont d'autres Italiens, "eurasistes" cette fois, qui ont fait leur arrivée à Donetsk où ils sont présentés comme des "volontaires antifascistes" et posent avec le drapeau de la Résistance italienne (vert-blanc-rouge avec une étoile rouge dans le blanc) devant celui de la "Nouvelle Russie". En réalité le groupuscule "Millennium" est animé par Claudio Mutti, ancien néofasciste des années 1970-80 de tendance nationaliste-révolutionnaire (se définissant lui-même comme "nazi-maoïste" !), tiers-mondiste, pro- et même converti à l'islam et rallié dans les années 2000 à Alexandre Douguine, prenant la tête de la revue Eurasia en Italie. Nous n'apportons évidemment pas le moindre soutien à une telle initiative pro-impérialiste russe (Douguine est connu pour être une "éminence grise" géopolitique de Poutine) qui de toute façon, connaissant les tendances mythomanes et poseuses de ces courants eurasistes et nazbols ouest-européens, n'ira sans doute pas au-delà d'une photo à faire buzzer sur Internet. Il y a clairement un problème eurasiste, "panslaviste" et chauvinard grand-russe dans la résistance populaire du Donbass contre la junte de Kiev, mais ce problème relève de gens et de forces beaucoup plus conséquentes et sérieuses (à commencer par le Kremlin lui-même) que ces quatre pitres. [Fin août 2014 c'est l'équipée de Victor Lenta, ex-dirigeant (sous l'étiquette identitaire puis Jeunesses nationalistes) de l'extrême-droite toulousaine mis en cause dans l'agression de l'étudiant chilien Andrés Pardo (au soir de la manif occitane le 31 mars 2012), avec trois comparses aux côtés des "pro-russes" du Donbass qui est complaisamment mise en avant par tous les médias ; lesquels "oublient" généralement de signaler qu'un autre 'vieux briscard' fasciste, Gaston Besson, combat avec une dizaine d'autres du côté pro-Kiev... (lire aussi ici)]

Quoi qu'il en soit, ce qui est certain c'est que si la résistance du Donbass et de la Mer Noire persiste dans cette voie pro-russe et à la botte de Poutine, quand bien même ils et elles seraient des Russes dont on peut discuter si la place est (ou non) en Russie, cela ne va pas faciliter la convergence avec les innombrables personnes progressistes et révolutionnaires, socialistes ou communistes, marxistes ou libertaires qui à Kiev, au Nord ou à l'Ouest ne veulent pas d'un avenir sous la double botte du Pravyi Sektor et du FMI et qui sont des alliées objectives contre l'ennemi commun, le gouvernement de l’État qui les renferme tou-te-s (en d'autres termes, la résistance des populations du Sud et de l'Est ne l'emportera pas si l'"Ukraine ukrainienne" fait bloc autour du régime bandériste). On pourra nous contredire en nous parlant des "nécessaires alliances tactiques contre l'ennemi principal néo-nazi et impérialiste euro-US" ; nous rétorquerons que c'est effectivement ce qu'a fait le PCF de Thorez avec les gaullistes (parfois royalistes !) et autres républicains bourgeois contre le nazisme et ses kollabos mais aussi ce que N'A PAS FAIT le PC chinois de Mao avec le Kuomintang et les Américains contre les Japonais, préservant farouchement l'indépendance politique, militaire, idéologique et de classe du Peuple révolutionnaire... or nous sommes justement maoïstes et pas thoréziens !

Selon cet article en castillan on signale la venue (ou promesse de venue) de forces issues de toute la nouvelle Union eurasiatique (Russie, Biélorussie, Kazhakstan etc.) et notamment un bataillon d'ex-forces spéciales russes et tchétchènes ayant mené la guerre d'extermination contre la volonté d'autodétermination de ce pays (1994-96 et 1999-2002), d'anciens militaires est-allemands ayant formé une "Brigade Thälmann" (du nom du dirigeant communiste et antifasciste allemand assassiné par les nazis en 1944) ainsi que des membres d'une "Phalange polonaise" nationale-"bolchévique" et à fond pro-russe (sans doute parmi les rares Polonais pro-impérialisme russe sur la surface de la Terre, les "volontaires internationaux" de ce pays devant certainement être beaucoup plus nombreux dans le camp d'en face...). De fait, malheureusement mais comme prévisible, c'est pour le moment toute "l'Internationale Douguine" qui semble s'être donnée rendez-vous dans le Donbass sous l'œil bienveillant du Kremlin... Pour autant, comme nous l'avions déjà évoqué, on relève aussi d'ores et déjà des frictions avec le pouvoir russe (certainement lui-même traversé de tendances plus ou moins enthousiastes ou méfiantes envers les évènements) et ces contradictions entre la volonté populaire locale et les intérêts impérialistes et realpoliticiens du grand voisin pourraient plus tôt que tard générer de grandes ruptures intellectuelles dans l'endoctrinement chauviniste grand-russe actuellement dominant ; ces ruptures étant chargées d'un grand potentiel de mobilisation dans un sens communiste révolutionnaire (ce qui ne dépend pas, contrairement à ce que croient beaucoup de "communistes", de l'idéologie et de la composition présente des forces en question mais bel et bien de l'action concrète des communistes en leur direction : c'est cela qui est décisif et non le fait qu'actuellement untel soit "nazbol", untel "douguiniste" etc. etc.).

Enfin, dans l'État espagnol où (forcément) le souvenir des Brigades internationales de 1936 est une référence politique très forte, ont fait leur apparition des initiatives de ce type : https://www.facebook.com/internacionalistas36 ou encore https://www.facebook.com/pages/Solidaridad-con-la-Ucrania-Antifascista/513357248793321.

                           L'Ukraine toujours plus dans la course à la boucherie impérialiste

Globalement, notre position serait que 1º/ les initiatives EN LIEN DIRECT avec l'État séparatiste du Donbass sont politiquement dangereuses et idéologiquement confuses, lourdes de tendances opportunistes et nous les considérons comme des erreurs (enfin bon, c'est toujours mieux que de donner des leçons derrière un clavier !) ; MAIS 2º/ les initiatives en lien avec des ORGANISATIONS révolutionnaires et antifascistes locales (on pense évidemment à Borotba), qui se chargeraient de les aiguiller dans un esprit progressiste au plus près des nécessités populaires, nous semblent tout à fait envisageables et devraient être envisagées.

Ceci, quoi qu'il en soit, n'enlève rien à ce que nous pouvons penser de certains petits connards "antifascistes" pour qui les néo-nazis, dès lors qu'ils sont pro-occidentaux, ne semblent tout à coup plus vraiment être un problème ("Ooooh faut pas exagérer non pluuuus, ils n'étaient que 30% sur Maïdan, c'était loin d'être la majorité", par contre 10 identitaires qui déploient une banderole à Quimper et voilà le mouvement des ouvriers et des paysans bretons immédiatement catégorisé "fasciste")...

Cependant, dans ce déluge d'horreur fasciste, un autre évènement - positif celui-là - est venu marquer les derniers jours : la Déclaration de Minsk.

Au terme d'une rencontre organisée les 7 et 8 juin dans un petit village près de Minsk (Biélorussie) ; rencontre parfois qualifiée de "Zimmerwald du conflit ukrainien" par certains ; diverses organisations et collectifs d'information oppositionnels progressistes et marxistes d'Ukraine (Borotba, revues Spilne et Liva), de Russie (Mouvement socialiste russe, Front de GaucheParti communiste unifié, revue Skepsis etc.) et de Biélorussie (magazine de gauche Prasvet) ont rendue publique la déclaration que nous reproduisons traduite ci-après.

Bien qu'elle prenne la forme de "demandes" dont tout-un-chacun sait parfaitement qu'elles ne seront jamais entendues par ceux à qui elles s'adressent, nous en partageons à 100% l'esprit et le point de vue qu'elle exprime sur cette sanglante guerre réactionnaire. Nous voyons d'ailleurs mal comment des marxistes-léninistes conséquents et des maoïstes pourraient ne pas le partager, et certains se sont d'ailleurs déjà exprimés en ce sens (PCmI, PCmF). 

Pour autant, nous pensons que la réalité (les tenants et aboutissants concrets) de la crise ukrainienne exigent de préciser un peu les grandes idées-forces et positions de principe exprimées là (ce qui s'est traduit par notre position que les abrutis de service se sont empressés de qualifier de "pro-russe"). Un bon condensé de ces bémols a été exprimé par l'un des signataires de Minsk, le représentant russe de la Tendance marxiste internationale (TMI, "bon trotskysme" comme il y a un bon et un mauvais cholestérol, La Riposte ici en Hexagone) Artem Kirpichenko : son point de vue traduit (que nous partageons à 99,9%) est reproduit à la suite du texte de la déclaration elle-même.


Déclaration de Minsk contre la guerre en Ukraine 

http://www.counterfire.org/news/17268-stop-the-war-in-ukraine-a-statement-by-the-left-in-russia-ukraine-and-belarus

Nous, participants à la rencontre internationale de groupes de gauche et marxistes de Biélorussie, Russie et Ukraine, considérons que notre tâche primordiale est de mettre fin à la guerre civile en Ukraine. Le conflit militaire qui a suivi la victoire des néolibéraux et des nationalistes au terme du mouvement Euromaïdan de Kiev a déjà coûté des centaines de vies et a contribué à une montée sans précédent du chauvinisme et de la xénophobie dans les sociétés ukrainienne et russe. Cette guerre a permis à la classe dominante de souder la société ukrainienne autour du nouveau régime, de détourner les travailleurs de l'Ouest comme de l'Est du pays de la lutte pour leurs droits sociaux et politiques et de les pousser dans les bras des intérêts de la bourgeoisie. Le gouvernement russe, l'Union européenne et les États-Unis utilisent la guerre civile en Ukraine dans le même but. Les hommes et les femmes qui meurent dans le Donbass ne sont rien de plus que des pions sur l'échiquier de leurs rivalités impérialistes.

Nous exprimons notre solidarité avec tous les mouvements progressistes ukrainiens qui luttent contre la guerre, le nationalisme et la xénophobie. Nous considérons nécessaire de leur fournir tout le soutien politique, matériel et médiatique possible. Nous nous opposons à l'oppression de la part de toutes les parties au conflit, aux pogroms, aux tortures et aux enlèvements dont les progressistes, les antifascistes et tous les citoyens ukrainiens quelles que soient leurs conceptions politiques sont victimes. Nous nous opposons également aux persécutions politiques en Crimée.

Arrêter la guerre est la tâche première de tous les mouvements démocratiques et de gauche, quelles que soient leurs différences sur divers autres sujets politiques. Nous croyons donc nécessaire de coordonner les efforts de tous les opposants à la guerre en Ukraine pour construire un grand mouvement de masse contre la guerre.

Nos demandes sont :

- Que le gouvernement de Kiev mette immédiatement fin à son "opération anti-terroriste", retire ses troupes des régions de Donetsk et Lugansk et conclue une trêve avec les milices des Républiques populaires.

- Que toutes les parties au conflit signent un accord de paix pour une complète cessation des hostilités, la libération de tous les prisonniers politiques et de guerre et la dissolutions de tous les groupes armés.

- Que le gouvernement ukrainien démobilise les forces armées régulières, constituées de soldats mobilisés contre leur gré et dont les familles organisent en ce moment même des manifestations dans différentes régions d'Ukraine.

- Que la Russie, l'UE et les USA cessent totalement d'interférer dans le conflit ukrainien et ne soutiennent plus les différentes parties.

- Qu'il soit mis fin aux campagnes chauvinistes dans les grands médias russes et ukrainiens, que leurs discours de haine ont placé parmi les principaux instigateurs de la guerre.

- L'adoption d'une nouvelle constitution ukrainienne, l'élection libre des autorités régionales de Donetsk et Lugansk et un vrai droit à l'autodétermination pour le Donbass et toutes les régions d'Ukraine.

Nous pensons que la convergence organisationnelle et informative des groupes de gauche de l'espace ex-soviétique est une condition nécessaire à la construction d'un fort mouvement anti-guerre. Dans ce but, nous avons mis en place conjointement une initiative de "Secours rouge" pour aider les militants de gauche et les insoumis à la conscription militaire, et nous avons établi un réseau d'information pour les groupes de gauche et marxistes de Biélorussie, Russie et Ukraine.


****************************************

Commentaires critiques sur la Déclaration de Minsk - par Artem Kirpichenko (TMI de Russie)

http://www.marxist.com/ukraine-critical-comments-on-the-minsk-anti-war-declaration.htm

La signature de la Déclaration de Minsk a été un pas très important dans la formulation d'une position communiste et marxiste au sujet du conflit ukrainien. Ceci a été démontré par le vif débat international qui a suivi l'adoption du document, ainsi que par le grand nombre de déclarations de contenu similaire qui ont été publiées par des forces communistes, anarchistes et social-démocrates au cours de la dernière semaine écoulée.

Toutefois, lorsque nous parlons de la Déclaration de Minsk, nous devons bien avoir à l'esprit qu'il s'agit d'un document adopté dans une certaine urgence et résultant d'un compromis politique. La conférence au cours de laquelle elle a été élaborée se jouait "contre la montre" et n'a pas eu le temps de discuter d'actions concrètes au regard de a situation Ukraine, quand bien même ce point était à l'ordre du jour. La position des différents groupes, y compris des libéraux de gauche et des pacifistes qui voulaient utiliser la déclaration pour créer une large coalition anti-guerre, a été prise en compte au cours de la préparation du texte. De surcroît, l'évènement était hébergé par des organisations qui avaient initialement vu Maïdan comme un "mouvement démocratique et autoritaire" et mettaient l'accent sur le rôle de l'impérialisme russe, se basant sur le principe que "l'ennemi principal du prolétariat est dans son propre pays". L'influence de ces idées se reflète également dans le document.

Pour cette raison, nous jugeons nécessaire de clarifier certains points au regard du texte de la Déclaration de Minsk.

La responsabilité de la guerre et de la catastrophe humanitaire en Ukraine repose ultra-principalement sur les épaules de l'actuel gouvernement de Kiev, qui s'est installé au pouvoir au printemps dernier porté par la vague du mouvement réactionnaire de masse "Euromaïdan". Le régime Poroshenko représente les de la grande bourgeoisie ukrainienne ainsi que des grandes multinationales [le Capital impérialiste occidental]. Il trouve une base de masse dans la petite bourgeoisie d'Ukraine centrale et de l'Ouest, dans les couches lumpenisées de la société ainsi que parmi les étudiants réactionnaires. Des gangs de militants néo-nazis et des groupes de mercenaires financés par les oligarques sont les instruments entre ses mains. Tous ces points concernant les structures sociales et de classe du nouveau régime auraient dû être abordés dans le document de Minsk.

Par ailleurs, nous constatons que le régime Maïdan-Poroshenko a déclaré la guerre aux communistes et au mouvement ouvrier d'Ukraine. Ceci se traduit par des politiques visant à bannir le Parti communiste de l'espace public, des attaques contre les militants de Borotba et un strict contrôle des groupes "anarchistes" dont l'activité n'est autorisée que dans le cadre strictement défini du discours nationaliste dominant [NDLR de fait ces groupes participent activement à la propagande du régime et de ses maîtres occidentaux contre l'opposition marxiste-léniniste à celui-ci (en particulier Borotba) par les mêmes procédés d'amalgame, procès d'intentions, déformation ou carrément falsification de faits (voire... méthodes barbouzardes - un comble pour des "anars" - telles que le soi-disant "hacking" de mails, dont la seule source est le hacker lui-même...) que nous connaissons bien ici lorsque resurgit dans l'actualité la question de la Palestine - non tant par rapport à celle-ci en elle-même ni par rapport à Israël, mais en raison du catalyseur que représente cette cause pour les colonies intérieures]. Le régime issu de Maïdan a totalement accepté les diktats du FMI visant à désindustrialiser le pays et à reporter le fardeau financier d’une banqueroute de fait sur les Ukrainien-ne-s ordinaires.

Il ne fait aucun doute que pour les communistes et les progressistes d'Ukraine le régime en place est l'ennemi principal, l'ennemi mortel et que l'activité de tout communiste conséquent doit être vouée à l'abattre.

Ceci ne peut être accompli en s'adressant à des gouvernements bourgeois, mais seulement en faisant appel à la classe ouvrière ukrainienne. Les mineurs de Donetsk et Lugansk qui meurent sous les bombardements et les travailleurs du Centre et de l'Ouest, dont les enfants sont envoyés sans aucun entraînement militaire comme chair à canon dans l'Est, doivent s'unir et renverser ce régime pour qui ils ne sont, selon les mots du Premier ministre Iatseniouk, que des "sous-hommes".

Nous ne pouvons que partager l'opinion des camarades de Borotba que le droit à l'autodétermination du Peuple de l'Est ukrainien doit être au centre de tout accord de paix. Le Peuple des régions de Donetsk et Lugansk a gagné ce droit de haute lutte contre les gangs punitifs du gouvernement de Kiev. Le régime Poroshenko reproduit les crimes d'Eltsine en Tchétchénie, détruisant des villes et des villages entiers de son propre pays sous les bombes et les missiles.

L'attitude de la Russie demanderait elle aussi une analyse plus détaillée. Nous ne reconnaissons pas l'annexion de la Crimée, qui n'a fait qu'affaiblir la résistance anti-Maïdan [NDLR sur ce point il diverge de Borotba pour qui l'annexion a maintenu le Peuple de Crimée à l'écart des horreurs de la guerre et a préservé l'"harmonie" de la société - ce qui n'est d'ailleurs pas totalement faux, Poutine semblant avoir joué une curieuse carte démocratique en accordant par exemple aux Tatars, dont l'agitation et la dure répression étaient à craindre, les droits démocratiques nationaux qu'ils réclamaient... depuis 70 ans]. Nous notons toutefois qu'à l'heure actuelle le régime de Poutine semble avoir pris ses distances avec les évènements dans l'Est ukrainien. La victoire de la résistance à Donetsk et Lugansk créerait en effet des territoires qui seraient source de tensions permanentes dans les relations entre le Kremlin et l'Ouest, et qui pourraient devenir un bastion pour l'opposition en Russie elle-même. Le régime de Poutine a de fait donné carte blanche à Kiev pour écraser le soulèvement.

Dans le même temps les impérialistes européens et américains appuient activement la fuite en avant militaire du régime de Kiev, y compris par des fonds financiers, des rations alimentaires et de l'équipement pour l'Armée ukrainienne ainsi qu'en formant les escadrons paramilitaires des oligarques. Les grands médias capitalistes fournissent un soutien médiatique aux opérations punitives contre le Peuple de l'Est ukrainien, dissimulant les informations relatives à la suppression des droits démocratiques, aux massacres et autres destructions.

En conclusion, il ressort bel et bien que l'Ukraine est devenue le front le plus important dans la lutte contre l'avancée du néolibéralisme et du fascisme en Europe. L'enjeu de cette bataille est de la plus haute importance pour le continent tout entier. Les dirigeants bourgeois d'Europe et des États-Unis jouent un jeu dangereux avec le fascisme est-européen, faisant fi du danger que leur bête d'attaque puisse devenir incontrôlable et se retourner de l'Est vers l'Ouest. Ils récoltent aujourd'hui ce que leurs expéditions ont semé en Irak et demain, peut-être auront-ils à payer le prix de leurs actions en Europe.

Parallèlement à cela, la solidarité internationale envers la classe ouvrière ukrainienne doit unir et renforcer les forces communistes et progressistes à travers le monde.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • : Retrouvez SLP sur son nouveau site http://servirlepeupleservirlepeuple.eklablog.com/ Servir Le Peuple est un média COMMUNISTE RÉVOLUTIONNAIRE, marxiste-léniniste-maoïste, visant par la RÉFLEXION, l'INFORMATION et l'ÉDUCATION POLITIQUE ET CULTURELLE de masse à favoriser la renaissance du mouvement communiste révolutionnaire dans l'État français et le monde francophone.
  • Contact

Les articles des derniers mois :

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

DOSSIER PALESTINE (conflit de juillet 2014) :
Sionisme, islamisme et ennemi principal : quelques précisions
Post-scriptum important : le cas Feiglin
Le sionisme, "fils de France"
Au cas où il serait utile de le préciser...
Deux clarifications importantes
Flash info en direct : ils ont semé la hoggra, ils ont récolté l'Intifada !
Flash info - importance haute : la manifestation pro-palestinienne de demain à Paris est INTERDITE
Le problème avec la Palestine...
Grande manif contre les crimes sionistes à Paris (13/07)
Magnifique manifestation pour la Palestine à Tolosa, capitale d'Occitanie occupée
Petites considérations sur le sionisme et l'identification-"obsession" palestinienne
Considérations diverses : une mise au point nécessaire sur nos positions internationalistes et aux côtés des Peuples

juin 2014

POSITION DES COMMUNISTES RÉVOLUTIONNAIRES DE LIBÉRATION OCCITANE SUR LES ÉLECTIONS MUNICIPALES ET EUROPÉENNES DES PROCHAINS MOIS

L'affaire Dieudonné-Valls :
Plutôt bon article sur la ‘Déclaration de guerre de la République à Dieudonné’ (la pseudo-controverse réactionnaire entre l’antisémite dégénéré et les gardiens du temple républicain)
Quelques mises au point complémentaires (et conclusives) sur la ‘‘question Dieudonné’’ (et Dreyfus, le Front populaire, l’antisémitisme etc.)
Réflexion théorique : loi Gayssot, lois antiracistes et "mémorielles", "antifascisme" bourgeois etc., quelle position pour les communistes ?

Dossier Breizh :
Breizh : comment l'étincelle écotaxe a mis le feu à la lande
"Esclave", "identitaire", chouan, cul-terreux arriéré de service : pour paraphraser Césaire, "n'allez pas le répéter, mais le Breton il vous EMMERDE"
Considérations diverses – en guise de ‘‘petit debriefing’’ de ces derniers mois : Bretagne, fascisme, ‘‘Lumières’’ et Kaypakkaya… (point 1)
Considérations diverse (26/11/2013) : eh oui, Servir le Peuple a toujours quelques petites choses à vous dire ;-) (point 1)
Appel de la gauche indépendantiste bretonne (Breizhistance) pour le 30 novembre (avec notre critique de la position du ROCML)
Le Top Five des drapeaux qui n'ont PAS été inventés par un druide nazi  (mortel !)
Et en guise (provisoire) de conclusion : La Gauche indépendantiste bretonne revient sur la mobilisation de Karaez/Carhaix

Comité de Construction du PCR des Terres d'Òc : Déclaration du 11 Novembre

La phrase du moment :

"La tyrannie cessera parmi mon peuple ; il n'y aura que liberté, liberté toute nue, sans déguisement. Bouleversements d’États entiers : je les renverserai de fond en comble, il n'y aura rien de reste. Il va y avoir de terribles renversements de conditions, de charges et de toutes choses. Je veux faire un monde nouveau, je veux tout détruire. Je veux appeler à moi la faiblesse, je veux la rendre forte. Pleurez gens du monde, pleurez grands de la terre, vos puissances vont tomber. Rois du monde, vos couronnes sont abattues !"

Élie Marion, "prophète" et guérillero camisard cévenol, 1706.

Amb l'anma d'un Camisart, Pòble trabalhaire d'Occitània endavant !

 

Recherche

Liens

État français : 

Quartiers populaires - Colonies intérieures :

Peuples en Lutte (Hexagone) :

Autres pays francophones :

Internationalisme :

Castillanophones (État espagnol et Amérique latine) :

Lusophones (Brésil & Portugal)

Italophones :

Anglophones (Îles Britanniques & Amérique du Nord)

Germanophones et scandinaves : 

À l'Est, du nouveau : 

Grèce :

  • KOE ('maoïsant', allié à la gauche bourgeoise SYRIZA, en anglais) [dissous dans SYRIZA en 2013, publie maintenant Drómos tis Aristerás, en grec]
  • KKE(m-l) (marxiste-léniniste 'maofriendly', partie en anglais, le reste en grec)
  • ANTARSYA (Coordination de la gauche anticapitaliste pour le renversement, avec des trotskystes, des 'maos' etc., en grec)
  • ANTARSYA - France (site en français)
  • Laïki Enotita ("Unité populaire") - France (en français et en grec, scission anti-capitulation de SYRIZA, pour s'informer)
    EKKE (Mouvement communiste révolutionnaire de Grèce, 'maoïsant' et membre d'ANTARSYA, présentation en anglais, le reste en grec)

Karayib (Antilles-Guyane) & Larényon (Réunion) okupé : 

Monde arabe / Résistance palestinienne :

État turc / Kurdistan : 

  • Maoist Komünist Partisi (PC maoïste de Turquie/Kurdistan-Nord)
  • DHKP-C (ML, tendance 'guévariste')
  • TKP/ML (maoïste)
  • MLKP (ML, site francophone)
  • ATİK (Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe, maoïste, en anglais)
  • Nouvelle Turquie (information et soutien à la Guerre populaire et aux luttes, en français) [ancien blog]
    Nouvelle Turquie (nouveau site)
  • YPG (Unités de Protection du Peuple, Kurdistan "de Syrie", en anglais)
    PKK (Kurdistan "de Turquie", site en anglais)
    PYD (Parti de l'Union démocratique, Kurdistan "syrien", site en anglais)
    ActuKurde (site d'information en français)

Afrique :

Asie & Océanie :

Antifa :

Action Antifasciste Bordeaux (plus mis à jour, mais "cave aux trésors")

AA Alsace (idem)

Union Révolutionnaire Antifasciste du Haut-Rhin (URA 68, page Facebook)

Collectif Antifasciste Paris - Banlieue

Action Antifasciste Paris - Banlieue

Montpellier Antifa

Collectif Antifasciste 34

Collectif Antifasciste Rennais (AntifaBzh)

Cellule Antifasciste Révolutionnaire d'Auvergne (CARA, page Facebook)

Carcin/Quercy Antifascista (page Facebook)

Occitània Antifascista (page Facebook)

Breizh Antifa (page Facebook)

Perpignan Antifa (page Facebook)

Action Antifasciste de Pau

Union Antifasciste Toulousaine

Ipar Euskal Herria Antifaxista (Pays Basque du Nord antifasciste)

REFLEXes - site d'informations antifascistes

La Horde, portail d'information antifa

Rebellyon - rubrique "Facho"

Redskins Limoges

Droites extrêmes - blog Le Monde (site d'information bourgeois bien fourni, parfait pour le "watch")

Document : Ascenseur pour les fachos (série de 6 vidéos Youtube, Antifascisme.org, site social-démocrate)

 

Guerre pop' - Asie du Sud :

Inde Rouge (nouveau site "officiel" francophone)

Comité de Soutien à la Révolution en Inde

Comité de solidarité franco-népalais

Fil d'actu "Inde - Népal" du Secours Rouge - APAPC

J. Adarshini (excellent site en français)

Revolution in South Asia (en anglais)

Maoist Resistance (guérilla maoïste indienne - en anglais)

NaxalRevolution (Naxalite Maoist India, en anglais)

Banned Thought (en anglais)

Indian Vanguard (en anglais)

The Next Front (Népal - anglais)

Signalfire (sur la GPP en Inde et aux Philippines, le Népal et les luttes populaires dans le monde - en anglais)

Communist Party of India (Marxist-Leninist) Naxalbari (a fusionné avec le PC d'Inde maoïste le 1er mai 2014)

New Marxist Study Group (maoïste, Sri Lanka)

Parti communiste maoïste de Manipur (page Facebook)

 

Guerre pop' - Philippines :

Philippine Revolution (en anglais)

The PRWC Blogs

(tous deux remplacés apparemment par ce site CPP.ph avec notamment les archives d'Ang Bayan, l'organe officiel du Parti)

Solidarité Philippines

Fil d'actu "Philippines" du Secours Rouge - APAPC

 

Guerre pop' & Luttes armées - Amérique latine :

CEDEMA - actualité des mouvements armés en Amérique latine (+ qqs documents historiques)

 

Nuevo Peru (Pérou, basé en Allemagne, en castillan et allemand principalement)

Guardias Rojos (Pérou, page FB)

Fil d'actu "Amérique latine" du Secours Rouge - APAPC

Archives

Autres documents théoriques

 

Récapitulatif des "grandes thèses" de Servir le Peuple


À lire également, les Considérations Diverses, petits "billets" trop courts pour faire un article et donc regroupés par trois, quatre ou plus, exprimant notre CONCEPTION DU MONDE sur toute sorte de sujets. 


En finir avec la 'France', appareil politico-militaire et idéologique de nos oppresseurs ! (1) et (2) 

En finir avec la 'France' (3) : l'État bourgeois contemporain et nos tâches

Même étude sur l'État espagnol (1 et 2) ; le Royaume-Uni (1 et 2) et l'Italie.

 

APRÈS 8 SÈGLES… (Huitième centenaire de la bataille de Muret 1213 & DÉCLARATION FONDATRICE de notre Comité de Construction du PCR-Òc)

 

V. I. Lénine : "Il y a deux guerres" 

 

Le 18 Juin, une date symbolique pour les fascistes


Réflexion sur la déviation ouvriériste – Avant-propos

Réflexion sur la déviation ouvriériste : la classe ouvrière, le prolétariat et la révolution. 


Sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Rectificatif sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Encore une fois sur le "Bloc populaire" et la QUESTION ELECTORALE


Harry Haywood contre la Théorie des Trois Mondes et les dérives réactionnaires des « prochinois »


TKP(ML) : On ne peut pas être communiste sans défendre le maoïsme


La Question nationale au 21e siècle 

Considérations diverses : un (gros) pavé sur la Question nationale...

Clarification sur l'encerclement du 'Centre' par la 'Périphérie'

 

Pour comprendre la Tempête arabe, avoir une analyse de classe correcte de la situation

(n)PCI : La révolution démocratique anti-impérialiste des pays arabes et musulmans

 

2011 : un point indispensable sur le fascisme et l'antifascisme pour les années à venir

 

Thèses fondamentales pour la construction partidaire


Sur le processus révolutionnaire

Sur le processus révolutionnaire (2) : vers le communisme

 

La "négation de la négation" et le maoïsme


Considérations diverses : Sur la question du SECTARISME

 

(Conception du monde) Le Parti révolutionnaire : ARTISAN conscient... ou 'accompagnateur contemplatif' du mouvement historique ?


Sur la 'révolution permanente' et le trotskysme

 

Le 'centre mlm' de Belgique, la Guerre populaire et le (n)PCI (sur la stratégie révolutionnaire en pays impérialiste) ; et dans la continuité :

Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (1ère partie)

et Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (2e partie)

 

 

Sur le document "Expériences, débats et perspectives" du PC d'Équateur - Comité de Reconstruction, adressé au Mouvement communiste international

 

EXCLUSIF : Lotta Continua - "Prenons la Ville !" (1970) [avec un salut rouge et fraternel à l'AA Bordeaux ]


Manifeste Programme du (n)PCI

Présentation

du chap. 1 du Manifeste pour les lecteurs/trices francophones (valable pour tout le Manifeste)

 

(Chapitre I): PDF - WORD

 

Le Plan Général de Travail ((n)PCI)

 

 MANIFESTE COMPLET

(version non-définitive ; chap. 4 et 5 pas encore validés par les camarades italiens)

 

IMPORTANT pour la compréhension du Manifeste :

La crise actuelle, une crise par surproduction absolue de capital (en PDF)

article de 1985 paru dans Rapporti Sociali n°0

[en bas de la page en lien, icône
PDF - Télécharger le fichier pour télécharger le document]

Autres analyses d'actualité

Sarkozy en Chine : ramener le "péril jaune" dans le "droit chemin"

L'accord Iran-Turquie-Brésil, dans la droite ligne de la visite de Sarkozy en Chine

Turquie, Iran, Kurdistan, Israël : qu'en est-il ?


L'expulsion des Rroms, un nouveau (grand !) pas dans la mobilisation réactionnaire de masse


Nouvelle crise : deux Présidents en Côte d’Ivoire


Chute de Ben Ali : une victoire pour les masses


Pour la "petite" histoire : Marine Le Pen succède (comme prévu) à son père.

Retour sur les cantonales : des signaux déterminants pour l'avenir

Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Ce qui a merdé en Libye...


Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Palestine : Derrière l'accord Hamas-Fatah, la Tempête arabe ?


Situation décisive au Népal 

En matière de conclusion sur la situation au Népal, et ses répercussions dans le Mouvement communiste international 

Questions-réponses sur la situation au Népal

 

Discussion sur la "gauche" en Amérique latine et la bourgeoisie bureaucratique

 

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria : l'analyse d'un communiste abertzale

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 2e partie

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 3e et dernière partie  

 

 

Considérations du 01/10/2012 : Copé, "droite décomplexée", montée du fascisme et islamophobie

Considérations diverses : Encore une fois sur la question du fascisme (22/10/2012)

Considérations diverses (26/10/2012) : 'traditions' politiques bourgeoises et fascisation ; question nationale et identitarisme ; 'émergentisme' et islamophobie

 

Considérations diverses (19/01/2013) : Retour sur la situation au Mali (osons le "cosmopolitisme" et la "géopolitique" !)

 

Mort d'Hugo Chávez au Venezuela


Considérations diverses 03-2013 - et un peu de polémique/critique, ça fait pas de mal ! (sur Chavez, le 'bolivarisme', le 'fascisme' de celui-ci et autres choses...)


Sur le capitalisme bureaucratique des pays dominés et le prétendu 'fascisme' de certains régimes réformistes bourgeois


La tragédie de Lampedusa est un crime impérialiste de plus contre l’humanité

Autres articles historiques

 

25 avril 1945 : le Peuple italien terrasse le fascisme

25 avril 1974 : la Révolution des Oeillets met fin au salazarisme

 

24 mars 1976, noche negra de Argentina : pour ne jamais oublier

La dictature militaire argentine de 1976 - 1983

 

Pierre Mulele, héros et martyr d'Afrika


Thomas sankara, leader d'un authentique processus révolutionnaire

Le 15 octobre 1987 tombait thomas sankara, le "che" africain 

 

Etudions l'histoire de la Révolution chinoise


Bref panorama historique révolutionnaire des Amériques


Quand Argala répondait (par anticipation) à certaines "lumières éclairées" du "marxisme" le plus social-chauvin...


Document historique : Déclaration "Aux Peuples d'Amérique latine" par la Junte de Coordination Révolutionnaire (Tupamaros-MIR-ELN-ERP) - 1er novembre 1974


35 ans après le coup d’État pro-soviétique, les peuples d'Afghanistan continuent de résister héroïquement aux envahisseurs impérialistes


Grande étude historique : du païs à la Commune populaire, de la communauté populaire précapitaliste à la société communiste

Illustration de la théorie par un exemple historique : la Guerre des Demoiselles en Ariège

Et en guise de récapitulatif/synthèse : Considérations diverses sur les États, les Nationalités, la Subsidiarité et le Pouvoir populaire ; ici (point 1) : Considérations diverses – fin octobre 2013 : État et révolution bourgeoise et ici : Considérations diverses : 1/ Le cœur des nations est aujourd’hui le Peuple