Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


C'est le 24 décembre 1979 que les troupes de l'Union Soviétique pénètrent en Afghanistan, début d'une longue et sanglante occupation de 9 ans.

Mais en réalité, le conflit prend source 3 mois plus tôt, le 14 septembre, avec le coup d'État du Premier Ministre Hafizullah Amin qui renverse et élimine le président Noor Mohamed Taraki, et inaugure un régime brutal et sanguinaire.

Trois mois plus tard, l'Union Soviétique interviendra directement pour renverser Amin et le remplacer par un homme à elle, le pantin Babrak Karmal.

C'était donc il y a 30 ans...

Une série de révolutions de palais

Le coup d'État d'Amin n'est en réalité que le dernier d'une longue série, derrière laquelle se profile toujours la main de l'URSS.

Là où certains, pour ne montrer du doigt personne, ont vu et continuent à voir une "révolution" ou un "processus progressiste", n'a eu lieu en fait qu'une série de révolutions de palais sous la houlette soviétique.

En 1973, le roi Zaher Shah est sur le trône depuis 40 ans. Pris entre l'Asie centrale soviétique et les alliés de l'impérialisme US (Pakistan et Iran), il joue une politique d'équilibre, de "non-alignement".
Mais il penche encore "trop à l'Ouest" pour le Kremlin, d'autant qu'il s'est engagé dans un processus de modernisation comparable à la "révolution blanche" du shah d'Iran.

En juillet 1973, il est donc renversé par un putsch de son cousin et ex-Premier ministre, Mohamed Daoud Khan, réputé pro-soviétique. La République est proclamée.
Mais rapidement, au bout d'un an ou deux, il apparaît que la politique de Daoud ne diffère guère du "non-alignement" de son prédécesseur, et qu'il prend ses distances avec Moscou.
Les relations se tendent et un premier coup d'État échoue en décembre 1976.

C'est finalement par le biais des officiers de l'armée, dont beaucoup ont été formés en URSS, et d'un parti d'intellectuels "progressistes", le PDPA, également formés dans les universités soviétiques, que le Kremlin va avoir raison de Daoud.

Un coup d'État militaire, qui fera près de 3000 morts, le renverse en mars 1978 et il est lui-même assassiné.
Cette fois, le pouvoir est remis aux civils de PDPA, divisés en deux "courants", le Khalq ("parti du peuple") et le Parcham ("drapeau"). Noor Mohamed Taraki (du Khalq) devient président, et Hafizullah Amin premier ministre.

Pendant les 18 mois qui vont suivre, les Soviétiques vont appuyer Taraki contre Amin, jugé trop "radical", "sectaire" et "nationaliste", bref trop indocile...
Mais, profitant d'un voyage de Taraki à Moscou, Amin va finalement prendre le pouvoir, et faire assassiner son rival à son retour.

Trois mois plus tard, l'Armée "rouge" entrera en Afghanistan, pour déposer Amin et le remplacer par Karmal (du Parcham, encore plus inféodé au "grand frère" que le Khalq).

Dans cette longue litanie digne des mérovingiens ou - plus près de nous - des coups d'État africains, jamais les masses, qui font l'Histoire, n'ont joué le moindre rôle. Tout s'est joué d'en haut et - surtout - du Nord : de Moscou.

La modernisation du pays (réforme agraire, émancipation des femmes...) va être totalement imposée d'en haut, par des jeunes cadres citadins souvent formés en URSS. Elle va se heurter à une société ancestrale, immuable (le dernier "bouleversement" étant sans doute l'arrivée de l'Islam) et, tout compte fait, cohérente.
Un tissu complexe de liens claniques et tribaux, où les différences sociales (hormis la terrible inégalité homme-femme) se mesurent souvent à quelques têtes de bétail ou quelques arbres fruitiers, ou à la prééminence d'une famille sur le "clan".

Dès 1978 les premières révoltes éclatent dans la province du Nouristan. La répression se déchaîne, et c'est notamment pendant cette période (fin 1978-début 1979) que seront arrêtés et généralement assassinés les dirigeants du mouvement maoïste (Organisation de la Jeunesse Progressiste - Shola Jawid), dont Akram Yari (de la très opprimée nationalité hazara, dans laquelle se recrutaient énormément de maoïstes). De fait, si la résistance 'islamiste', traditionnaliste religieuse afghane est mondialement connue ('vendue' par toutes les chaînes de télévision occidentales pendant 10 ans), il existait également une opposition progressiste, révolutionnaire et notamment maoïste au pseudo-'progressisme' (et vrai compradorisme pro-Kremlin) du PDPA ; et des forces révolutionnaires communistes se retrouveront dans la résistance à l'occupation soviétique, confrontées dans le même temps aux intimidations, aux violences et parfois aux meurtres de la "majorité" religieuse : des organisations telles que la SAMA (Organisation Populaire de Libération de l'Afghanistan) ou encore l'ALO (Organisation de Libération de l'Afghanistan) à laquelle se rattache RAWA, organisation féministe fréquemment mise en avant par l'OCML-VP, mais très (et de plus en plus) critiquée là-bas. Cependant, entre répression soviétique/PDPA (assassinat du leader de la SAMA, Abdul Majid Kalakani), agressions fondamentalistes/cléricales (assassinat du Dr. Faiz Ahmad, leader de l'ALO) et opportunisme, elles finiront pas dépérir et quasiment disparaître.

"Les masses font l'Histoire" : voilà, donc, le premier et terrible oubli de la soi-disante "révolution" afghane du PDPA.
L'autre facteur de la tragédie de ce peuple (qui se poursuit de nos jours) étant le rôle néfaste de l'URSS, qu'il faut bien qualifier de social-impérialisme (socialisme en parole, impérialisme dans les faits).

Une guerre coloniale

Les révisionnistes bien entendu (Georges Marchais en tête) mais aussi (tiens tiens...) les trotskystes de la LCR et de la LTF (considérant que l'URSS de 1979 "conserve un caractère ouvrier" (!) et joue un rôle "progressiste") vont apporter dès les premières semaines leur soutien à l'intervention.

La principale justification de celle-ci (ou du refus de la condamner) étant le caractère "moyenâgeux" des insurgés, les "progrès" apportés par le "processus" du PDPA, la "condition des femmes"... Peu importe ce que le peuple afghan lui-même pouvait en penser !

On fera remarquer que ces mêmes arguments peuvent justifier à peu près toutes les guerres coloniales "civilisatrices" du XIXe siècle, ou les interventions et occupations "humanitaires" d'aujourd'hui, au nom de la "démocratie" et des "droits de l'homme".

On remarquera, aussi, que l'on était fort loin de la belle unanimité contre l'invasion de la Tchécoslovaquie en 1968. Ou comment le vieux fond chauvin et colonial de l'"extrême-gauche" hexagonale revient au galop, dès lors qu'il s'agit de populations musulmanes...

Pour d'autres, les "refondateurs" sortis du PCF dans les années 1990, l'intervention pouvait être condamnable dans ses modalités mais, comme on ne saurait qualifier l'URSS d'alors d'"impérialiste" (voir la page théorique "Le révisionnisme"), elle reste de la "solidarité internationaliste", même "maladroite". Et de repartir sur le même argumentaire du régime "progressiste", à défendre contre "l'obscurantisme-soutenu-par-la-CIA"...

Disons les choses clairement : il y a une définition léniniste de l'impérialisme, qui est de s'assurer le contrôle d'un pays en y exportant (ou pour y exporter) massivement des capitaux ("investissements"), en exploiter la main d'oeuvre et les ressources naturelles, afin de dégager des surprofits pour la métropole impérialiste.

Mais le paysan afghan n'a pas lu Lénine et, d'ailleurs, il ne sait généralement pas lire.

Quand une bombe tombe sur sa maison, quand son village est exterminé par les mitrailleuses des hélicoptères, quand ses enfants sautent sur les mines et les sous-munitions, il ne se demande pas si l'URSS exporte massivement des capitaux dans son pays. Il voit un ennemi de son peuple et il le combat, point à la ligne.

D'abord, l'exportation massive de capitaux pour le pillage des ressources humaines et naturelles vient généralement après que l'on se soit assuré le contrôle du territoire. Or, pendant 15 ans, de 1973 à 1988, l'URSS s'efforcera surtout de contrôler l'Afghanistan, et pas grand chose d'autre.

Ensuite, de l'aveu (après coup) de responsables soviétiques de l'époque, les visées stratégiques ont joué un rôle considérable.
Le contrôle de l'Afghanistan s'inscrivait dans une politique de "fortification" de l'Asie centrale soviétique (elle même richissime en ressources énergétiques et agricoles), et dans la "course aux mers chaudes", à l'Océan Indien, héritage de l'époque tsariste.
Il suffit, en effet, de regarder une carte pour voir que l'URSS, mis à part l'Océan Arctique (gelé 9 mois sur 12), n'avait accès qu'à des mers fermées (Mer Noire, Baltique, mer du Japon), facilement verrouillables par l'ennemi. Depuis plus d'un siècle, donc, la Russie poursuit l'objectif d'un débouché sur l'Océan Indien.

Et dans la poursuite de ces objectifs économico-stratégiques, l'URSS s'est heurtée à une "chouannerie", une résistance nationale "traditionnaliste" rassemblant depuis les seigneurs féodaux jusqu'aux simples paysans, depuis la bourgeoisie commerçante du bazar jusqu'à la petite plèbe urbaine, en passant bien sûr par les notables religieux. La même qui s'oppose aujourd'hui aux "libérateurs" de l'OTAN...

Le résultat n'en est que tristement connu : un terrible guerre coloniale, génocidaire, dans laquelle quelques 2,5 millions d'Afghan-e-s périront, à coup de massacres de villages entiers, bombardements, déportations, exécutions sommaires et tortures, enfants déchiquetés par des jouets piégés largués sur les villages ; tout cela pour déboucher sur un retrait piteux des forces soviétiques (en 1988-89), la chute trois ans plus tard du laquais Najibullah (qui sera sommairement pendu par les talibans en 1996), et une défaite stratégique considérable pour l'URSS, qui précipitera sa capitulation dans la "Guerre froide" et sa dissolution...

Seuls, à l'époque, les marxiste-léninistes et les maoïstes ont adopté sur cette invasion une position conséquente, et courageuse vis à vis du discours dominant à "l'extrême-gauche".
Mais ils l'ont fait, paradoxalement, sur la base d'une analyse fausse de la situation, du rapport de force international et de la nature de l'URSS.

Le tombeau de l'URSS révisionniste

Pour la plupart des ML de l'époque, déjà mis à mal par la contre-révolution en Chine et les attaques albanaises contre Mao, l'intervention soviétique (1ère depuis 1945 hors du Pacte de Varsovie) fut perçue comme la preuve que l'URSS révisionniste était devenue la menace n°1 pour la paix et les peuples dans le monde.

D'autant que l'impérialisme US, après ses défaites stratégiques en Indochine, en Afrique, au Nicaragua et en Iran, semblait vraiment mal en point.

Cette analyse s'est cependant avérée gravement erronée. Affirmer cela, tout d'abord, alors que les médias occidentaux (rivalité Est-Ouest oblige) focalisaient sur l'Afghanistan, c'était ignorer gravement ce qu'il se passait au même moment en Amérique centrale, en Afrique australe (Angola, Mozambique, Afrique du Sud et Namibie...), au Liban (ravagé par Israël et les phalanges fascistes), au Moyen-Orient où l'Irak soutenu par les Occidentaux s'apprêtait à attaquer l'Iran...

En réalité, l'on s'aperçoit que l'URSS a engagé beaucoup moins d'hommes (jamais plus de 200.000 en même temps) et a eu beaucoup moins de pertes (13.300 morts) que les États-Unis au Vietnam.
Pourtant, son système politique et économique n'y a pas survécu, alors que les USA se sont relevés de leur échec vietnamien et de leur recul stratégique mondial des années 1970...

Preuve, s'il en est, que le révisionnisme soviétique était un système bâtard, en transition du socialisme vers le capitalisme, frappé de plein fouet par la crise économique mondiale, l'obligeant à une fuite en avant militariste (d'abord) comme en Afghanistan ou en Éthiopie, puis à un rétablissement à marche forcée du capitalisme pur et simple (perestroïka) ensuite.

Et non pas un prétendu "impérialisme suprême", "le plus abouti" et "le plus puissant" - et "dangereux" - du monde, comme le pensaient nombre de marxistes-léninistes et de maoïstes à l'époque (certains s'y accrochant encore aujourd'hui...), justifiant le soutien à des causes réactionnaires comme l'UNITA angolaise ou Solidarnosc.

Les peuples du monde, y compris dans les pays impérialistes occidentaux, ne s'y sont quant à eux pas trompés, faisant, après le Vietnam, de la lutte anti-apartheid ou (déjà) du Proche-Orient les nouveaux fronts emblématiques de la lutte anti-impérialiste, et de l'ANC, de la SWAPO, des volontaires cubains d'Angola ou du FPLP et des progressistes libanais les "nouveaux Viet-congs".

Certes, les peuples du monde soutenaient aussi l'héroïque résistance du peuple afghan. L'URSS a trempé son drapeau rouge dans le sang d'un peuple innocent, achevant dans la dernière des barbaries, digne des guerres coloniales, sa trajectoire d'abandon du socialisme et de l'internationalisme pour le capitalisme et l'hégémonisme. La faillite du révisionnisme soviétique éclatait là dans toute sa "splendeur".

Ceci aura des répercussions, jusqu'à aujourd'hui, dans la perception du marxisme et des idées communistes et progressistes par les peuples de culture musulmane...

Mais en voyant le soutien de la bourgeoisie, des médias bourgeois, des services secrets impérialistes à la résistance afghane (comme à Solidarnosc et d'autres), les peuples du monde savaient bien que cette faillite (et la liquidation finale) ne seraient pas une victoire pour l'humanité, mais bien (après la contre-révolution en Chine) une terrible défaite...

[Sujet sur le FML, riche en documentation d'époque : link]

 

1007850-Retrait_des_troupes_sovietiques_dAfghanistan.jpg

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • : Retrouvez SLP sur son nouveau site http://servirlepeupleservirlepeuple.eklablog.com/ Servir Le Peuple est un média COMMUNISTE RÉVOLUTIONNAIRE, marxiste-léniniste-maoïste, visant par la RÉFLEXION, l'INFORMATION et l'ÉDUCATION POLITIQUE ET CULTURELLE de masse à favoriser la renaissance du mouvement communiste révolutionnaire dans l'État français et le monde francophone.
  • Contact

Les articles des derniers mois :

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

DOSSIER PALESTINE (conflit de juillet 2014) :
Sionisme, islamisme et ennemi principal : quelques précisions
Post-scriptum important : le cas Feiglin
Le sionisme, "fils de France"
Au cas où il serait utile de le préciser...
Deux clarifications importantes
Flash info en direct : ils ont semé la hoggra, ils ont récolté l'Intifada !
Flash info - importance haute : la manifestation pro-palestinienne de demain à Paris est INTERDITE
Le problème avec la Palestine...
Grande manif contre les crimes sionistes à Paris (13/07)
Magnifique manifestation pour la Palestine à Tolosa, capitale d'Occitanie occupée
Petites considérations sur le sionisme et l'identification-"obsession" palestinienne
Considérations diverses : une mise au point nécessaire sur nos positions internationalistes et aux côtés des Peuples

juin 2014

POSITION DES COMMUNISTES RÉVOLUTIONNAIRES DE LIBÉRATION OCCITANE SUR LES ÉLECTIONS MUNICIPALES ET EUROPÉENNES DES PROCHAINS MOIS

L'affaire Dieudonné-Valls :
Plutôt bon article sur la ‘Déclaration de guerre de la République à Dieudonné’ (la pseudo-controverse réactionnaire entre l’antisémite dégénéré et les gardiens du temple républicain)
Quelques mises au point complémentaires (et conclusives) sur la ‘‘question Dieudonné’’ (et Dreyfus, le Front populaire, l’antisémitisme etc.)
Réflexion théorique : loi Gayssot, lois antiracistes et "mémorielles", "antifascisme" bourgeois etc., quelle position pour les communistes ?

Dossier Breizh :
Breizh : comment l'étincelle écotaxe a mis le feu à la lande
"Esclave", "identitaire", chouan, cul-terreux arriéré de service : pour paraphraser Césaire, "n'allez pas le répéter, mais le Breton il vous EMMERDE"
Considérations diverses – en guise de ‘‘petit debriefing’’ de ces derniers mois : Bretagne, fascisme, ‘‘Lumières’’ et Kaypakkaya… (point 1)
Considérations diverse (26/11/2013) : eh oui, Servir le Peuple a toujours quelques petites choses à vous dire ;-) (point 1)
Appel de la gauche indépendantiste bretonne (Breizhistance) pour le 30 novembre (avec notre critique de la position du ROCML)
Le Top Five des drapeaux qui n'ont PAS été inventés par un druide nazi  (mortel !)
Et en guise (provisoire) de conclusion : La Gauche indépendantiste bretonne revient sur la mobilisation de Karaez/Carhaix

Comité de Construction du PCR des Terres d'Òc : Déclaration du 11 Novembre

La phrase du moment :

"La tyrannie cessera parmi mon peuple ; il n'y aura que liberté, liberté toute nue, sans déguisement. Bouleversements d’États entiers : je les renverserai de fond en comble, il n'y aura rien de reste. Il va y avoir de terribles renversements de conditions, de charges et de toutes choses. Je veux faire un monde nouveau, je veux tout détruire. Je veux appeler à moi la faiblesse, je veux la rendre forte. Pleurez gens du monde, pleurez grands de la terre, vos puissances vont tomber. Rois du monde, vos couronnes sont abattues !"

Élie Marion, "prophète" et guérillero camisard cévenol, 1706.

Amb l'anma d'un Camisart, Pòble trabalhaire d'Occitània endavant !

 

Recherche

Liens

État français : 

Quartiers populaires - Colonies intérieures :

Peuples en Lutte (Hexagone) :

Autres pays francophones :

Internationalisme :

Castillanophones (État espagnol et Amérique latine) :

Lusophones (Brésil & Portugal)

Italophones :

Anglophones (Îles Britanniques & Amérique du Nord)

Germanophones et scandinaves : 

À l'Est, du nouveau : 

Grèce :

  • KOE ('maoïsant', allié à la gauche bourgeoise SYRIZA, en anglais) [dissous dans SYRIZA en 2013, publie maintenant Drómos tis Aristerás, en grec]
  • KKE(m-l) (marxiste-léniniste 'maofriendly', partie en anglais, le reste en grec)
  • ANTARSYA (Coordination de la gauche anticapitaliste pour le renversement, avec des trotskystes, des 'maos' etc., en grec)
  • ANTARSYA - France (site en français)
  • Laïki Enotita ("Unité populaire") - France (en français et en grec, scission anti-capitulation de SYRIZA, pour s'informer)
    EKKE (Mouvement communiste révolutionnaire de Grèce, 'maoïsant' et membre d'ANTARSYA, présentation en anglais, le reste en grec)

Karayib (Antilles-Guyane) & Larényon (Réunion) okupé : 

Monde arabe / Résistance palestinienne :

État turc / Kurdistan : 

  • Maoist Komünist Partisi (PC maoïste de Turquie/Kurdistan-Nord)
  • DHKP-C (ML, tendance 'guévariste')
  • TKP/ML (maoïste)
  • MLKP (ML, site francophone)
  • ATİK (Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe, maoïste, en anglais)
  • Nouvelle Turquie (information et soutien à la Guerre populaire et aux luttes, en français) [ancien blog]
    Nouvelle Turquie (nouveau site)
  • YPG (Unités de Protection du Peuple, Kurdistan "de Syrie", en anglais)
    PKK (Kurdistan "de Turquie", site en anglais)
    PYD (Parti de l'Union démocratique, Kurdistan "syrien", site en anglais)
    ActuKurde (site d'information en français)

Afrique :

Asie & Océanie :

Antifa :

Action Antifasciste Bordeaux (plus mis à jour, mais "cave aux trésors")

AA Alsace (idem)

Union Révolutionnaire Antifasciste du Haut-Rhin (URA 68, page Facebook)

Collectif Antifasciste Paris - Banlieue

Action Antifasciste Paris - Banlieue

Montpellier Antifa

Collectif Antifasciste 34

Collectif Antifasciste Rennais (AntifaBzh)

Cellule Antifasciste Révolutionnaire d'Auvergne (CARA, page Facebook)

Carcin/Quercy Antifascista (page Facebook)

Occitània Antifascista (page Facebook)

Breizh Antifa (page Facebook)

Perpignan Antifa (page Facebook)

Action Antifasciste de Pau

Union Antifasciste Toulousaine

Ipar Euskal Herria Antifaxista (Pays Basque du Nord antifasciste)

REFLEXes - site d'informations antifascistes

La Horde, portail d'information antifa

Rebellyon - rubrique "Facho"

Redskins Limoges

Droites extrêmes - blog Le Monde (site d'information bourgeois bien fourni, parfait pour le "watch")

Document : Ascenseur pour les fachos (série de 6 vidéos Youtube, Antifascisme.org, site social-démocrate)

 

Guerre pop' - Asie du Sud :

Inde Rouge (nouveau site "officiel" francophone)

Comité de Soutien à la Révolution en Inde

Comité de solidarité franco-népalais

Fil d'actu "Inde - Népal" du Secours Rouge - APAPC

J. Adarshini (excellent site en français)

Revolution in South Asia (en anglais)

Maoist Resistance (guérilla maoïste indienne - en anglais)

NaxalRevolution (Naxalite Maoist India, en anglais)

Banned Thought (en anglais)

Indian Vanguard (en anglais)

The Next Front (Népal - anglais)

Signalfire (sur la GPP en Inde et aux Philippines, le Népal et les luttes populaires dans le monde - en anglais)

Communist Party of India (Marxist-Leninist) Naxalbari (a fusionné avec le PC d'Inde maoïste le 1er mai 2014)

New Marxist Study Group (maoïste, Sri Lanka)

Parti communiste maoïste de Manipur (page Facebook)

 

Guerre pop' - Philippines :

Philippine Revolution (en anglais)

The PRWC Blogs

(tous deux remplacés apparemment par ce site CPP.ph avec notamment les archives d'Ang Bayan, l'organe officiel du Parti)

Solidarité Philippines

Fil d'actu "Philippines" du Secours Rouge - APAPC

 

Guerre pop' & Luttes armées - Amérique latine :

CEDEMA - actualité des mouvements armés en Amérique latine (+ qqs documents historiques)

 

Nuevo Peru (Pérou, basé en Allemagne, en castillan et allemand principalement)

Guardias Rojos (Pérou, page FB)

Fil d'actu "Amérique latine" du Secours Rouge - APAPC

Archives

Autres documents théoriques

 

Récapitulatif des "grandes thèses" de Servir le Peuple


À lire également, les Considérations Diverses, petits "billets" trop courts pour faire un article et donc regroupés par trois, quatre ou plus, exprimant notre CONCEPTION DU MONDE sur toute sorte de sujets. 


En finir avec la 'France', appareil politico-militaire et idéologique de nos oppresseurs ! (1) et (2) 

En finir avec la 'France' (3) : l'État bourgeois contemporain et nos tâches

Même étude sur l'État espagnol (1 et 2) ; le Royaume-Uni (1 et 2) et l'Italie.

 

APRÈS 8 SÈGLES… (Huitième centenaire de la bataille de Muret 1213 & DÉCLARATION FONDATRICE de notre Comité de Construction du PCR-Òc)

 

V. I. Lénine : "Il y a deux guerres" 

 

Le 18 Juin, une date symbolique pour les fascistes


Réflexion sur la déviation ouvriériste – Avant-propos

Réflexion sur la déviation ouvriériste : la classe ouvrière, le prolétariat et la révolution. 


Sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Rectificatif sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Encore une fois sur le "Bloc populaire" et la QUESTION ELECTORALE


Harry Haywood contre la Théorie des Trois Mondes et les dérives réactionnaires des « prochinois »


TKP(ML) : On ne peut pas être communiste sans défendre le maoïsme


La Question nationale au 21e siècle 

Considérations diverses : un (gros) pavé sur la Question nationale...

Clarification sur l'encerclement du 'Centre' par la 'Périphérie'

 

Pour comprendre la Tempête arabe, avoir une analyse de classe correcte de la situation

(n)PCI : La révolution démocratique anti-impérialiste des pays arabes et musulmans

 

2011 : un point indispensable sur le fascisme et l'antifascisme pour les années à venir

 

Thèses fondamentales pour la construction partidaire


Sur le processus révolutionnaire

Sur le processus révolutionnaire (2) : vers le communisme

 

La "négation de la négation" et le maoïsme


Considérations diverses : Sur la question du SECTARISME

 

(Conception du monde) Le Parti révolutionnaire : ARTISAN conscient... ou 'accompagnateur contemplatif' du mouvement historique ?


Sur la 'révolution permanente' et le trotskysme

 

Le 'centre mlm' de Belgique, la Guerre populaire et le (n)PCI (sur la stratégie révolutionnaire en pays impérialiste) ; et dans la continuité :

Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (1ère partie)

et Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (2e partie)

 

 

Sur le document "Expériences, débats et perspectives" du PC d'Équateur - Comité de Reconstruction, adressé au Mouvement communiste international

 

EXCLUSIF : Lotta Continua - "Prenons la Ville !" (1970) [avec un salut rouge et fraternel à l'AA Bordeaux ]


Manifeste Programme du (n)PCI

Présentation

du chap. 1 du Manifeste pour les lecteurs/trices francophones (valable pour tout le Manifeste)

 

(Chapitre I): PDF - WORD

 

Le Plan Général de Travail ((n)PCI)

 

 MANIFESTE COMPLET

(version non-définitive ; chap. 4 et 5 pas encore validés par les camarades italiens)

 

IMPORTANT pour la compréhension du Manifeste :

La crise actuelle, une crise par surproduction absolue de capital (en PDF)

article de 1985 paru dans Rapporti Sociali n°0

[en bas de la page en lien, icône
PDF - Télécharger le fichier pour télécharger le document]

Autres analyses d'actualité

Sarkozy en Chine : ramener le "péril jaune" dans le "droit chemin"

L'accord Iran-Turquie-Brésil, dans la droite ligne de la visite de Sarkozy en Chine

Turquie, Iran, Kurdistan, Israël : qu'en est-il ?


L'expulsion des Rroms, un nouveau (grand !) pas dans la mobilisation réactionnaire de masse


Nouvelle crise : deux Présidents en Côte d’Ivoire


Chute de Ben Ali : une victoire pour les masses


Pour la "petite" histoire : Marine Le Pen succède (comme prévu) à son père.

Retour sur les cantonales : des signaux déterminants pour l'avenir

Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Ce qui a merdé en Libye...


Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Palestine : Derrière l'accord Hamas-Fatah, la Tempête arabe ?


Situation décisive au Népal 

En matière de conclusion sur la situation au Népal, et ses répercussions dans le Mouvement communiste international 

Questions-réponses sur la situation au Népal

 

Discussion sur la "gauche" en Amérique latine et la bourgeoisie bureaucratique

 

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria : l'analyse d'un communiste abertzale

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 2e partie

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 3e et dernière partie  

 

 

Considérations du 01/10/2012 : Copé, "droite décomplexée", montée du fascisme et islamophobie

Considérations diverses : Encore une fois sur la question du fascisme (22/10/2012)

Considérations diverses (26/10/2012) : 'traditions' politiques bourgeoises et fascisation ; question nationale et identitarisme ; 'émergentisme' et islamophobie

 

Considérations diverses (19/01/2013) : Retour sur la situation au Mali (osons le "cosmopolitisme" et la "géopolitique" !)

 

Mort d'Hugo Chávez au Venezuela


Considérations diverses 03-2013 - et un peu de polémique/critique, ça fait pas de mal ! (sur Chavez, le 'bolivarisme', le 'fascisme' de celui-ci et autres choses...)


Sur le capitalisme bureaucratique des pays dominés et le prétendu 'fascisme' de certains régimes réformistes bourgeois


La tragédie de Lampedusa est un crime impérialiste de plus contre l’humanité

Autres articles historiques

 

25 avril 1945 : le Peuple italien terrasse le fascisme

25 avril 1974 : la Révolution des Oeillets met fin au salazarisme

 

24 mars 1976, noche negra de Argentina : pour ne jamais oublier

La dictature militaire argentine de 1976 - 1983

 

Pierre Mulele, héros et martyr d'Afrika


Thomas sankara, leader d'un authentique processus révolutionnaire

Le 15 octobre 1987 tombait thomas sankara, le "che" africain 

 

Etudions l'histoire de la Révolution chinoise


Bref panorama historique révolutionnaire des Amériques


Quand Argala répondait (par anticipation) à certaines "lumières éclairées" du "marxisme" le plus social-chauvin...


Document historique : Déclaration "Aux Peuples d'Amérique latine" par la Junte de Coordination Révolutionnaire (Tupamaros-MIR-ELN-ERP) - 1er novembre 1974


35 ans après le coup d’État pro-soviétique, les peuples d'Afghanistan continuent de résister héroïquement aux envahisseurs impérialistes


Grande étude historique : du païs à la Commune populaire, de la communauté populaire précapitaliste à la société communiste

Illustration de la théorie par un exemple historique : la Guerre des Demoiselles en Ariège

Et en guise de récapitulatif/synthèse : Considérations diverses sur les États, les Nationalités, la Subsidiarité et le Pouvoir populaire ; ici (point 1) : Considérations diverses – fin octobre 2013 : État et révolution bourgeoise et ici : Considérations diverses : 1/ Le cœur des nations est aujourd’hui le Peuple