Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


Inutile de mettre un lien, il suffit de taper "émeutes poitiers" sur Google. Tout le monde a entendu parler des évènements de Poitiers il y a 3 semaines. Environ 200 émeutiers, militants anti-carcéraux, ont détruit des symboles du capitalisme dans le centre-ville.

Nous ne nous sommes pas exprimés à ce moment là, car nous ne souhaitions pas participer au "buzz" médiatique. Les "anarcho-autonomes" semblent en effet devenus le nouveau thème sécuritaire à la mode du côté du Ministère de l'Intérieur, après les banlieues. Normal : l'action radicale ne se limite plus aux quartiers, et concerne de plus en plus de jeunes "petits-bourgeois blancs". La contre-révolution préventive doit se préparer, non seulement militairement mais aussi sur le plan de la propagande, de la guerre psychologique.

Ces évènements sont pour nous l'occasion de rappeler quelles sont nos positions, sur la question de l'action illégale et sur la conception d'un parti révolutionnaire d'avant-garde.

Sur la question de la légalité : nous sommes maoïstes, donc léninistes. Nous considérons que les révolutionnaires doivent "marcher sur deux jambes" : en fonction des limites de la légalité à un moment, agir à la fois à l'intérieur et à l'extérieur.

Nous ne condamnons pas, par principe, les actions illégales. Telle est la conception marxiste, matérialiste : la légalité n'est pas "naturelle", ni "au service de tous" (idéalisme). Elle est, à chaque moment de l'histoire, l'expression d'une classe et au service de celle-ci. Ainsi, sous la féodalité, celui qui se rebellait contre le seigneur ou braconnait sur ses terres était pendu, celui qui attentait à la personne du roi était écartelé, celui qui attentait à l'Église était brûlé, etc.

Aujourd'hui tout cela n'est plus, nous sommes non seulement dans une société capitaliste, qui représente un progrès par rapport à la féodalité, mais dans une société capitaliste avancée, où à la fois l'existence d'une importante classe moyennisée (grâce aux bénéfices de l'impérialisme) et les luttes démocratiques et sociales du siècle passé, le rapport de force établi par les classes laborieuses, font que la dictature bourgeoise s'exprime de manière assez libérale. Ce qui n'est pas le cas dans les semi- et néo-colonies ! Les cas récents du Honduras et de la Guinée, ou de l'Iran (semi-colonie russo-chinoise menacée par une "révolution colorée" pro-occidentale) le montrent...

Mais il y a des limites, et la récente répression contre les "Contis" (ouvriers révoltés de Continental) le montre aussi.

La "démocratie" bourgeoise et son "suffrage universel" sont étudiés, par exemple, pour ne jamais permettre à une perspective révolutionnaire d'arriver par les urnes : règle des 500 signatures, rôle des médias détenus par le Grand Capital...

Et même si c'était le cas (pure utopie), il faudrait alors immédiatement enfreindre la légalité... puisqu'il faudrait la détruire, non seulement changer toutes les lois, mais aussi la Constitution et les Traités internationaux (qui lui sont supérieurs), le fonctionnement profond de l'administration et de la justice, etc... Car tout repose sur le principe absolu et sacré de la propriété capitaliste (privée ou "publique") des moyens de production, et de l'appropriation de la plus-value.

Cela impliquerait un "coup de force" (car il y aurait nécessairement des résistances), cela impliquerait de s'absoudre de toute la légalité antérieure, qui fixe les conditions de sa propre réforme.

On entend déjà les cris d'horreur de la "gauche radicale", trotskistes, P"c"F, altermondialistes et même certains anarcho-syndicalistes : "dictature" ! "stalinisme" !!!

Ça tombe bien, c'est ce qui nous différencie d'eux. C'est la raison pour laquelle leur "socialisme du 21e siècle" ne peut être que du réformisme bourgeois.

Signalons justement, en passant, qu'il y a quelques jours, l'ensemble des groupes politiques de "gauche" à la mairie de Poitiers, Modem, PS, Verts mais aussi PC et Pour une Alternative à Gauche (NPA, "anti-libéraux") ont signé une déclaration appelant... à la plus grande fermeté contre les émeutiers : link

La légalité bourgeoise est mouvante, elle varie selon les époques, et la menace que ressent la bourgeoisie !

La période allant du milieu des années 1970 au début des années 1990 a correspondu (avec une relative prospérité, la disparition des "modèles" révolutionnaires, et dans la foulée des revendication démocratiques petites-bourgeoises de Mai 68) à une dictature bourgeoise "libérale". Mais depuis une quinzaine d'années, le champ de ce qui est légal (pas seulement dans les textes, mais dans leur application, car un texte peut ne pas être appliqué) s'est considérablement restreint. Aujourd'hui un regroupement de 3 jeunes dans un quartier populaire est un délit.

La bourgeoisie a peur, et l'on voit se réduire le champ de nos "libertés" que les idéalistes croient être absolues...

Telle est la conception matérialiste. Le marxisme-léninisme s'est construit, en (très) grand partie, contre le légalisme qui s'était emparé du mouvement marxiste au début du 20e siècle, l'idée que dans les "démocraties libérales", l'action légale pouvait suffire à conduire tranquillement au socialisme, par conquêtes successives.

Lénine vivait certes en Russie, une monarchie absolutiste qui ne pouvait être renversée que par la force.

Mais le fascisme a ensuite prouvé que les régimes "libéraux", "parlementaires", pouvaient se transformer en dictatures terroristes ouvertes, quand la révolte du peuple grondait un peu trop fort... Sans oublier que le "libéralisme" français et anglais ne s'appliquait pas aux colonies (et ne s'applique toujours pas aux néo-), que le libéralisme américain ne s'appliquait et ne s'applique toujours pas aux "colonies intérieures" (Noirs, Natifs, Chicanos) ni aux semi-colonies au sud du Rio Grande. Tout comme la "démocratie" grecque était réservée aux citoyens, et ne s'appliquait pas aux "métèques" et aux esclaves...

Donc, nous, les communistes révolutionnaires, ne rejettons pas par principe l'illégalité (dont la violence fait partie).

Mais, comme disait Mao, "la politique commande au fusil" : l'action illégale est au service de la politique, un moyen et non une fin en soi. Lénine a également dénoncé le culte de l'illégalité comme "gauchiste".

Cela pose la question de ce qu'il y a derrière des actions comme Poitiers, des perspectives qu'elles ouvrent, de leur productivité révolutionnaire.

La violence doit être au service de la révolution : la question de l'avant-garde.

Nous sommes des révolutionnaires communistes, qui travaillons à la création d'un Parti révolutionnaire du prolétariat.

Nous voulons le Parti de la révolution : pas le Parti de tout ce qui bouge.

Cette conception mouvementiste, qui fait (parfois contre le légalisme ambiant à gauche) l'apologie de la violence, de l'illégalité, de la "propagande par le fait", n'est pas nouvelle. Elle était celle des anarchistes de la fin 19e-début 20e siècle, et Lénine y voyait la "rançon" du légalisme et de l'opportunisme des directions ouvrières. Elle était celle d'une partie des marxistes "radicaux", qu'il dénoncera dans La Maladie Infantile du Communisme.

Dans les années post-68, elle a été celle de la Gauche Prolétarienne. Le PC de l'époque était devenu non seulement légaliste, mais un instrument de la domination bourgeoise, et les Partis marxiste-léninistes en rupture avec lui (PCMLF, PCRML) avaient du mal à rompre avec ce légalisme. La GP a été une réaction à cela.

Mais les aspects positifs de cette organisation ne reposent pas sur ce "violentisme", ils reposent sur le travail des "établis" (militants infiltrés dans les usines) auprès des ouvriers non-qualifiés (les OS) et des prolétaires immigrés.

En 1973-74, la GP a volé en éclat, laissant en plan les établis (dont beaucoup avaient déjà été victimes des "purges" accompagnant les guéguerres de chefs), les OS et les travailleurs immigrés. Les dirigeants petit-bourgeois intellectuels ont rejoint la social-démocratie, voire l'anti-communisme "nouveaux philosophes" : Serge July, André Glucksmann etc. LE leader Benny Levy est devenu intégriste religieux et sioniste fanatique.

Mais toute une partie de la petite bourgeoisie radicale, qui constituait la GP, a perpétué cette culture de la clandestinité et du "mouvementisme" illégal, appelé "autonomie", jusqu'à aujourd'hui.

Car le fond du problème est là : ce "gauchisme" selon Lénine n'est au fond pas l'expression du prolétariat, mais d'une petite bourgeoisie déclassée et "radicalisée". Il traduit, au fond, un grand idéalisme et un grand individualisme même "regroupé".

Il exprime au fond une vision aristocratique de la lutte de classe, de l'avant-garde révolutionnaire.

Les masses sont "abruties" par le capitalisme, il faut les "éduquer politiquement". Cette "éducation" passe par la violence, la "propagande par le fait". Cette vision s'exprime très nettement, par exemple, sur le site MLM "Contre-informations" ("un prolétaire qui n'aime pas les vitrines qui volent, est un con qu'il faut éduquer politiquement").

Le "groupe de Poitiers" n'a bien sûr rien à voir avec "Contre-informations", ni avec les héritiers de la GP. Il s'inscrit, comme le "groupe Tarnac" et le "Comité invisible", dans un mélange de références anarchistes, situationnistes et selon certaines sources de mysticisme kabbaliste.

Leur composition est mal connue, car n'ont été arrêtés que des "suiveurs", de très jeunes gens ou des "exclus", des précaires à la limite de la marginalité. Mais Julien Coupat, le leader de Tarnac, nous donne une idée des "cerveaux" de l'action : petite bourgeoisie voire bourgeoisie intellectuelle.

Le problème de ces groupes n'est pas la violence, qui ne va d'ailleurs pas très loin comparée à la véritable violence ouvrière (voir le clip de Gomeru), même s'ils permettent à la bourgeoisie de la stigmatiser - et à la petite-bourgeoisie "de gauche" de tomber le masque.

Le problème est fondamentalement leur vision aristocratique, voire "arche de Noé" ("le monde coule, une poignée d'élus sera sauvée, réveillez vous !"), totalement coupée de la réalité et des problématiques des masses (même si l'incarcération, qui était à la base de l'action, en est une).

Les Brigades Rouges en Italie, souvent présentées comme un groupe aventuriste irresponsable (quand ce n'est pas des agents de la CIA), n'étaient pas dans ce cas. Ses fondateurs, des sociologues, n'ont en réalité rien "fondé" du tout ! Ils n'ont fait que relever, et systématiser, des pratiques de résistance et d'action illégale qui se développaient depuis plusieurs années dans le prolétariat italien, contre la bourgeoisie et contre le réformisme légaliste du P"c"I.

Les Brigades avaient plusieurs centaines de combattants dans la clandestinité (pour la plupart d'extraction populaire), mais dans le fond des dizaines de milliers de prolétaires étaient "brigadistes" dans l'âme !

Voilà qui tranche avec les actions groupusculaires décrites plus haut. Les dirigeants des BR ont cependant reconnu eux-même qu'un excès de militarisme, aux dépends du travail idéologique de masse légal, a conduit à des dérives et à l'échec des années 80.

La Fraction Armée Rouge allemande reposait, elle, sur le mouvement étudiant de la fin des années 60. Elle manquait de liens avec la classe ouvrière (qu'elle considérait d'ailleurs comme non-révolutionnaire, se voyant avant tout comme un appui aux luttes des peuples opprimés) et là encore, les leçons des échecs ont été tirées.

Le mouvement basque, lui, n'a jamais commis ces erreurs. Les clandestins d'ETA sont une poignée mais reposent sur un large mouvement de masse, illégalisé en 2003 mais longtemps légal, et qui cherche encore à exploiter toutes les "niches" de légalité pour pousser l'Etat espagnol dans ses retranchements.

Voilà pourquoi, malgré les arrestations, ETA renaît sans cesse de ses cendres.

À l'inverse, Action Directe est un bon exemple d'aventurisme militariste isolé. Alors même que, dans les années 80, les illusions démocratiques des masses étaient puissantes et imposaient un travail politique de fond. Les Cellules Communistes Combattantes de Belgique, beaucoup plus sérieuses sur le plan de la théorie marxiste, mais ayant connu des déboires similaires (ainsi que, par ailleurs, de vilains coups tordus de la part d'Action Directe), ont mené à ce sujet une très intéressante autocritique : dans La Flèche et la Cible ; et dans ce débat franc et ouvert avec l'OCML-VP.

Que les choses soient bien claires : nous ne soutenons pas et ne soutiendrons jamais la répression. Nous soutiendrons toujours ses victimes (sauf les fascistes), car la répression de l'Etat bourgeois est une et indivisible : qui qu'elle frappe elle nous concerne tous, car elle nous frappera peut-être un jour.

Celui qui ne dit rien quand on arrête les "anarcho-autonomes", doit s'attendre à ce qu'il n'y ait plus personne quand ce sera son tour, et ça sera mérité.

Cela n'empêche pas de rappeler ce que doit être une avant-garde révolutionnaire : SERVIR LE PEUPLE.

La violence et l'illégalité ne sont pas condamnables en tant que telles : telle est notre ligne de démarcation avec les légalistes, forcément réformistes.

Mais elles ne sont pas une fin en soi, et doivent toujours être au service de la politique ET DU PEUPLE.

Pour servir le peuple, il faut déjà travailler politiquement en son sein, connaître ses besoins et ses aspirations et son niveau de conscience révolutionnaire, et travailler si nécessaires sur celui-ci.

Telle est notre différence avec l'aventurisme, le mouvementisme, "l'illégalisme" qui expriment toujours, au fond, une vision aristocratique, petite-bourgeoise de la lutte des classes.

L'avant-garde, ce n'est pas se mettre à la remorque du niveau de conscience des masses, qui spontanément sont réformistes en période de croissance, défensives et "protectionnistes" en période de crise.

Mais ce n'est pas non plus faire la course tout seul 40 km devant !

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • Servir Le Peuple : le blog des Nouveaux Partisans
  • : Retrouvez SLP sur son nouveau site http://servirlepeupleservirlepeuple.eklablog.com/ Servir Le Peuple est un média COMMUNISTE RÉVOLUTIONNAIRE, marxiste-léniniste-maoïste, visant par la RÉFLEXION, l'INFORMATION et l'ÉDUCATION POLITIQUE ET CULTURELLE de masse à favoriser la renaissance du mouvement communiste révolutionnaire dans l'État français et le monde francophone.
  • Contact

Les articles des derniers mois :

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

novembre 2014
octobre 2014
septembre 2014
août 2014
juillet 2014

Retrouver Servir le Peuple sur son NOUVEAU SITE
servirlepeuple.eklablog

DOSSIER PALESTINE (conflit de juillet 2014) :
Sionisme, islamisme et ennemi principal : quelques précisions
Post-scriptum important : le cas Feiglin
Le sionisme, "fils de France"
Au cas où il serait utile de le préciser...
Deux clarifications importantes
Flash info en direct : ils ont semé la hoggra, ils ont récolté l'Intifada !
Flash info - importance haute : la manifestation pro-palestinienne de demain à Paris est INTERDITE
Le problème avec la Palestine...
Grande manif contre les crimes sionistes à Paris (13/07)
Magnifique manifestation pour la Palestine à Tolosa, capitale d'Occitanie occupée
Petites considérations sur le sionisme et l'identification-"obsession" palestinienne
Considérations diverses : une mise au point nécessaire sur nos positions internationalistes et aux côtés des Peuples

juin 2014

POSITION DES COMMUNISTES RÉVOLUTIONNAIRES DE LIBÉRATION OCCITANE SUR LES ÉLECTIONS MUNICIPALES ET EUROPÉENNES DES PROCHAINS MOIS

L'affaire Dieudonné-Valls :
Plutôt bon article sur la ‘Déclaration de guerre de la République à Dieudonné’ (la pseudo-controverse réactionnaire entre l’antisémite dégénéré et les gardiens du temple républicain)
Quelques mises au point complémentaires (et conclusives) sur la ‘‘question Dieudonné’’ (et Dreyfus, le Front populaire, l’antisémitisme etc.)
Réflexion théorique : loi Gayssot, lois antiracistes et "mémorielles", "antifascisme" bourgeois etc., quelle position pour les communistes ?

Dossier Breizh :
Breizh : comment l'étincelle écotaxe a mis le feu à la lande
"Esclave", "identitaire", chouan, cul-terreux arriéré de service : pour paraphraser Césaire, "n'allez pas le répéter, mais le Breton il vous EMMERDE"
Considérations diverses – en guise de ‘‘petit debriefing’’ de ces derniers mois : Bretagne, fascisme, ‘‘Lumières’’ et Kaypakkaya… (point 1)
Considérations diverse (26/11/2013) : eh oui, Servir le Peuple a toujours quelques petites choses à vous dire ;-) (point 1)
Appel de la gauche indépendantiste bretonne (Breizhistance) pour le 30 novembre (avec notre critique de la position du ROCML)
Le Top Five des drapeaux qui n'ont PAS été inventés par un druide nazi  (mortel !)
Et en guise (provisoire) de conclusion : La Gauche indépendantiste bretonne revient sur la mobilisation de Karaez/Carhaix

Comité de Construction du PCR des Terres d'Òc : Déclaration du 11 Novembre

La phrase du moment :

"La tyrannie cessera parmi mon peuple ; il n'y aura que liberté, liberté toute nue, sans déguisement. Bouleversements d’États entiers : je les renverserai de fond en comble, il n'y aura rien de reste. Il va y avoir de terribles renversements de conditions, de charges et de toutes choses. Je veux faire un monde nouveau, je veux tout détruire. Je veux appeler à moi la faiblesse, je veux la rendre forte. Pleurez gens du monde, pleurez grands de la terre, vos puissances vont tomber. Rois du monde, vos couronnes sont abattues !"

Élie Marion, "prophète" et guérillero camisard cévenol, 1706.

Amb l'anma d'un Camisart, Pòble trabalhaire d'Occitània endavant !

 

Recherche

Liens

État français : 

Quartiers populaires - Colonies intérieures :

Peuples en Lutte (Hexagone) :

Autres pays francophones :

Internationalisme :

Castillanophones (État espagnol et Amérique latine) :

Lusophones (Brésil & Portugal)

Italophones :

Anglophones (Îles Britanniques & Amérique du Nord)

Germanophones et scandinaves : 

À l'Est, du nouveau : 

Grèce :

  • KOE ('maoïsant', allié à la gauche bourgeoise SYRIZA, en anglais) [dissous dans SYRIZA en 2013, publie maintenant Drómos tis Aristerás, en grec]
  • KKE(m-l) (marxiste-léniniste 'maofriendly', partie en anglais, le reste en grec)
  • ANTARSYA (Coordination de la gauche anticapitaliste pour le renversement, avec des trotskystes, des 'maos' etc., en grec)
  • ANTARSYA - France (site en français)
  • Laïki Enotita ("Unité populaire") - France (en français et en grec, scission anti-capitulation de SYRIZA, pour s'informer)
    EKKE (Mouvement communiste révolutionnaire de Grèce, 'maoïsant' et membre d'ANTARSYA, présentation en anglais, le reste en grec)

Karayib (Antilles-Guyane) & Larényon (Réunion) okupé : 

Monde arabe / Résistance palestinienne :

État turc / Kurdistan : 

  • Maoist Komünist Partisi (PC maoïste de Turquie/Kurdistan-Nord)
  • DHKP-C (ML, tendance 'guévariste')
  • TKP/ML (maoïste)
  • MLKP (ML, site francophone)
  • ATİK (Confédération des Travailleurs de Turquie en Europe, maoïste, en anglais)
  • Nouvelle Turquie (information et soutien à la Guerre populaire et aux luttes, en français) [ancien blog]
    Nouvelle Turquie (nouveau site)
  • YPG (Unités de Protection du Peuple, Kurdistan "de Syrie", en anglais)
    PKK (Kurdistan "de Turquie", site en anglais)
    PYD (Parti de l'Union démocratique, Kurdistan "syrien", site en anglais)
    ActuKurde (site d'information en français)

Afrique :

Asie & Océanie :

Antifa :

Action Antifasciste Bordeaux (plus mis à jour, mais "cave aux trésors")

AA Alsace (idem)

Union Révolutionnaire Antifasciste du Haut-Rhin (URA 68, page Facebook)

Collectif Antifasciste Paris - Banlieue

Action Antifasciste Paris - Banlieue

Montpellier Antifa

Collectif Antifasciste 34

Collectif Antifasciste Rennais (AntifaBzh)

Cellule Antifasciste Révolutionnaire d'Auvergne (CARA, page Facebook)

Carcin/Quercy Antifascista (page Facebook)

Occitània Antifascista (page Facebook)

Breizh Antifa (page Facebook)

Perpignan Antifa (page Facebook)

Action Antifasciste de Pau

Union Antifasciste Toulousaine

Ipar Euskal Herria Antifaxista (Pays Basque du Nord antifasciste)

REFLEXes - site d'informations antifascistes

La Horde, portail d'information antifa

Rebellyon - rubrique "Facho"

Redskins Limoges

Droites extrêmes - blog Le Monde (site d'information bourgeois bien fourni, parfait pour le "watch")

Document : Ascenseur pour les fachos (série de 6 vidéos Youtube, Antifascisme.org, site social-démocrate)

 

Guerre pop' - Asie du Sud :

Inde Rouge (nouveau site "officiel" francophone)

Comité de Soutien à la Révolution en Inde

Comité de solidarité franco-népalais

Fil d'actu "Inde - Népal" du Secours Rouge - APAPC

J. Adarshini (excellent site en français)

Revolution in South Asia (en anglais)

Maoist Resistance (guérilla maoïste indienne - en anglais)

NaxalRevolution (Naxalite Maoist India, en anglais)

Banned Thought (en anglais)

Indian Vanguard (en anglais)

The Next Front (Népal - anglais)

Signalfire (sur la GPP en Inde et aux Philippines, le Népal et les luttes populaires dans le monde - en anglais)

Communist Party of India (Marxist-Leninist) Naxalbari (a fusionné avec le PC d'Inde maoïste le 1er mai 2014)

New Marxist Study Group (maoïste, Sri Lanka)

Parti communiste maoïste de Manipur (page Facebook)

 

Guerre pop' - Philippines :

Philippine Revolution (en anglais)

The PRWC Blogs

(tous deux remplacés apparemment par ce site CPP.ph avec notamment les archives d'Ang Bayan, l'organe officiel du Parti)

Solidarité Philippines

Fil d'actu "Philippines" du Secours Rouge - APAPC

 

Guerre pop' & Luttes armées - Amérique latine :

CEDEMA - actualité des mouvements armés en Amérique latine (+ qqs documents historiques)

 

Nuevo Peru (Pérou, basé en Allemagne, en castillan et allemand principalement)

Guardias Rojos (Pérou, page FB)

Fil d'actu "Amérique latine" du Secours Rouge - APAPC

Archives

Autres documents théoriques

 

Récapitulatif des "grandes thèses" de Servir le Peuple


À lire également, les Considérations Diverses, petits "billets" trop courts pour faire un article et donc regroupés par trois, quatre ou plus, exprimant notre CONCEPTION DU MONDE sur toute sorte de sujets. 


En finir avec la 'France', appareil politico-militaire et idéologique de nos oppresseurs ! (1) et (2) 

En finir avec la 'France' (3) : l'État bourgeois contemporain et nos tâches

Même étude sur l'État espagnol (1 et 2) ; le Royaume-Uni (1 et 2) et l'Italie.

 

APRÈS 8 SÈGLES… (Huitième centenaire de la bataille de Muret 1213 & DÉCLARATION FONDATRICE de notre Comité de Construction du PCR-Òc)

 

V. I. Lénine : "Il y a deux guerres" 

 

Le 18 Juin, une date symbolique pour les fascistes


Réflexion sur la déviation ouvriériste – Avant-propos

Réflexion sur la déviation ouvriériste : la classe ouvrière, le prolétariat et la révolution. 


Sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Rectificatif sur le Gouvernement de Bloc Populaire

Encore une fois sur le "Bloc populaire" et la QUESTION ELECTORALE


Harry Haywood contre la Théorie des Trois Mondes et les dérives réactionnaires des « prochinois »


TKP(ML) : On ne peut pas être communiste sans défendre le maoïsme


La Question nationale au 21e siècle 

Considérations diverses : un (gros) pavé sur la Question nationale...

Clarification sur l'encerclement du 'Centre' par la 'Périphérie'

 

Pour comprendre la Tempête arabe, avoir une analyse de classe correcte de la situation

(n)PCI : La révolution démocratique anti-impérialiste des pays arabes et musulmans

 

2011 : un point indispensable sur le fascisme et l'antifascisme pour les années à venir

 

Thèses fondamentales pour la construction partidaire


Sur le processus révolutionnaire

Sur le processus révolutionnaire (2) : vers le communisme

 

La "négation de la négation" et le maoïsme


Considérations diverses : Sur la question du SECTARISME

 

(Conception du monde) Le Parti révolutionnaire : ARTISAN conscient... ou 'accompagnateur contemplatif' du mouvement historique ?


Sur la 'révolution permanente' et le trotskysme

 

Le 'centre mlm' de Belgique, la Guerre populaire et le (n)PCI (sur la stratégie révolutionnaire en pays impérialiste) ; et dans la continuité :

Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (1ère partie)

et Gramsci et la théorie de la Guerre populaire en pays capitaliste très avancé (2e partie)

 

 

Sur le document "Expériences, débats et perspectives" du PC d'Équateur - Comité de Reconstruction, adressé au Mouvement communiste international

 

EXCLUSIF : Lotta Continua - "Prenons la Ville !" (1970) [avec un salut rouge et fraternel à l'AA Bordeaux ]


Manifeste Programme du (n)PCI

Présentation

du chap. 1 du Manifeste pour les lecteurs/trices francophones (valable pour tout le Manifeste)

 

(Chapitre I): PDF - WORD

 

Le Plan Général de Travail ((n)PCI)

 

 MANIFESTE COMPLET

(version non-définitive ; chap. 4 et 5 pas encore validés par les camarades italiens)

 

IMPORTANT pour la compréhension du Manifeste :

La crise actuelle, une crise par surproduction absolue de capital (en PDF)

article de 1985 paru dans Rapporti Sociali n°0

[en bas de la page en lien, icône
PDF - Télécharger le fichier pour télécharger le document]

Autres analyses d'actualité

Sarkozy en Chine : ramener le "péril jaune" dans le "droit chemin"

L'accord Iran-Turquie-Brésil, dans la droite ligne de la visite de Sarkozy en Chine

Turquie, Iran, Kurdistan, Israël : qu'en est-il ?


L'expulsion des Rroms, un nouveau (grand !) pas dans la mobilisation réactionnaire de masse


Nouvelle crise : deux Présidents en Côte d’Ivoire


Chute de Ben Ali : une victoire pour les masses


Pour la "petite" histoire : Marine Le Pen succède (comme prévu) à son père.

Retour sur les cantonales : des signaux déterminants pour l'avenir

Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Ce qui a merdé en Libye...


Défections à l’UMP : la décantation idéologique de la bourgeoisie s’accélère


Palestine : Derrière l'accord Hamas-Fatah, la Tempête arabe ?


Situation décisive au Népal 

En matière de conclusion sur la situation au Népal, et ses répercussions dans le Mouvement communiste international 

Questions-réponses sur la situation au Népal

 

Discussion sur la "gauche" en Amérique latine et la bourgeoisie bureaucratique

 

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria : l'analyse d'un communiste abertzale

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 2e partie

Sur la liquidation réformiste en Euskal Herria, 3e et dernière partie  

 

 

Considérations du 01/10/2012 : Copé, "droite décomplexée", montée du fascisme et islamophobie

Considérations diverses : Encore une fois sur la question du fascisme (22/10/2012)

Considérations diverses (26/10/2012) : 'traditions' politiques bourgeoises et fascisation ; question nationale et identitarisme ; 'émergentisme' et islamophobie

 

Considérations diverses (19/01/2013) : Retour sur la situation au Mali (osons le "cosmopolitisme" et la "géopolitique" !)

 

Mort d'Hugo Chávez au Venezuela


Considérations diverses 03-2013 - et un peu de polémique/critique, ça fait pas de mal ! (sur Chavez, le 'bolivarisme', le 'fascisme' de celui-ci et autres choses...)


Sur le capitalisme bureaucratique des pays dominés et le prétendu 'fascisme' de certains régimes réformistes bourgeois


La tragédie de Lampedusa est un crime impérialiste de plus contre l’humanité

Autres articles historiques

 

25 avril 1945 : le Peuple italien terrasse le fascisme

25 avril 1974 : la Révolution des Oeillets met fin au salazarisme

 

24 mars 1976, noche negra de Argentina : pour ne jamais oublier

La dictature militaire argentine de 1976 - 1983

 

Pierre Mulele, héros et martyr d'Afrika


Thomas sankara, leader d'un authentique processus révolutionnaire

Le 15 octobre 1987 tombait thomas sankara, le "che" africain 

 

Etudions l'histoire de la Révolution chinoise


Bref panorama historique révolutionnaire des Amériques


Quand Argala répondait (par anticipation) à certaines "lumières éclairées" du "marxisme" le plus social-chauvin...


Document historique : Déclaration "Aux Peuples d'Amérique latine" par la Junte de Coordination Révolutionnaire (Tupamaros-MIR-ELN-ERP) - 1er novembre 1974


35 ans après le coup d’État pro-soviétique, les peuples d'Afghanistan continuent de résister héroïquement aux envahisseurs impérialistes


Grande étude historique : du païs à la Commune populaire, de la communauté populaire précapitaliste à la société communiste

Illustration de la théorie par un exemple historique : la Guerre des Demoiselles en Ariège

Et en guise de récapitulatif/synthèse : Considérations diverses sur les États, les Nationalités, la Subsidiarité et le Pouvoir populaire ; ici (point 1) : Considérations diverses – fin octobre 2013 : État et révolution bourgeoise et ici : Considérations diverses : 1/ Le cœur des nations est aujourd’hui le Peuple